Sport

Deschamps voit en « Zizou » son probable successeur


Dernièrement confirmé dans ses fonctions de sélectionneur de l’équipe de France jusqu’en 2022, Didier Deschamps envisage néanmoins la fin de son mandat. Et désigne son potentiel successeur.

Sélectionneur des Bleus depuis 2012, Didier Deschamps a prolongé son bail le 10 décembre dernier, jusqu’au Mondial 2022. D’ici là, le technicien de 51 ans escompte bien un parcours victorieux à l’Euro 2020. « La seule échéance qui compte, c’est l’Euro l’été prochain. Dans mon esprit, il n’y a pas de revanche à prendre. Ce n’est pas parce que nous avons été champions du monde que cette passion, cette envie se sont émoussées », souffle-t-il dans un entretien accordé au Monde. Et d’admettre son leitmotiv: « Pour moi, il n’y a rien de mieux que l’équipe de France. »

« Quand on est sélectionneur ou entraîneur, la limite d’âge n’existe pas. Ce sont les résultats qui permettent de durer, martèle le Bayonnais. J’ai connu des moments charnières: le match de barrage contre l’Ukraine en 2013, le huitième de finale contre l’Argentine en Russie… » Des tournants qui lui rappellent que rien n’est jamais acquis en matière de ballon rond, et que son exceptionnelle longévité à la tête de l’équipe de France trouvera bien son terme un jour. « Je suis en poste depuis sept ans. Une grande majorité des joueurs n’ont connu que moi comme sélectionneur. Plusieurs d’entre eux, comme Raphaël Varane, 19 ans à l’époque, étaient là le 15 août 2012 au Havre contre l’Uruguay. Je sais très bien que, depuis le 15 août 2012, chaque jour me rapproche un peu plus de la fin. […] Je ne pense pas être encore là pour dix ans. »

Mais alors qui prendra la relève le temps venu ? A cette question, Didier Deschamps suggère bien volontiers une réponse. « Le prochain sélectionneur pourrait être Zizou (Zinédine Zidane, ndlr). A un moment ou un autre, ce sera lui », juge l’actuel chef d’orchestre tricolore. Et de répéter encore, inlassablement, sa position quant au cas  Benzema. « Pour moi, ce n’est plus un sujet. […] Quand j’ai une décision à prendre, quelle qu’elle soit, je n’ai qu’un seul et unique objectif : l’intérêt collectif de l’équipe de France. »



Source link

Related posts

CAN-2020 de Futsal à Laayoune : La sélection nationale fin prête

admin

CDM ski de fond:Premier succès en sprint pour Lucas Chavanat

admin

Les chiffres fous de Messi en 2019

admin

Leave a Comment

https://www.magenet.com/?ref=referral&ref_type=direct&ref_id=fdbtowo3tj30wqfh&ref_item=3