[ad_1]

Vernissage d’une exposition collective d’art contemporain marocain à Madrid

jeudi, 19 décembre, 2019 à 12:45

Madrid- Le vernissage d’une exposition collective de quatre artistes maroco-espagnols a eu lieu, mercredi soir à la Fondation Casa Arabe (Maison arabe) à Madrid, une occasion pour les visiteurs de découvrir une sélection d’oeuvres d’art mettant en relief la richesse et la diversité de l’art contemporain marocain.

Intitulée “Liens ouverts”, cette exposition singulière donne à voir une trentaine d’oeuvres d’art hautes en couleurs et en formes, créées de la main des artistes Said Messari, Monia Touiss, Khalid El Bekay et Amine Asselman, qui ont eu recours à plusieurs techniques comme la sculpture, la gravure et la peinture, pour mettre en exergue leurs capacités artistiques inédites et offrir aux visiteurs de cette exposition un voyage immersif et sensoriel au coeur du patrimoine et de la culture marocains.

Organisée en collaboration avec l’Ambassade du Maroc en Espagne, cette exposition, qui se poursuivra jusqu’au 1er mars prochain, vise à mettre en avant la richesse et la diversité de la culture marocaine, sous ses multiples facettes, ainsi que les spécificités de l’art moderne et contemporain du Royaume, et la créativité des artistes marocains.

S’exprimant à cette occasion, le directeur général de Casa Arabe, Pedro Martinez Avial, a souligné que cette exposition, qui s’inscrit dans le cadre de la programmation culturelle de Casa Arabe, vise à rapprocher le public espagnol de l’art contemporain marocain, à travers des oeuvres d’art de qualité faites par des artistes talentueux appartenant à quatre générations.

Cette initiative ambitionne aussi de rendre hommage à l’Institut national des beaux arts de Tétouan, qui peut se targuer, depuis son ouverture en 1945, d’avoir formé des promotions d’artistes marocains, qui se distinguent tant par leurs compétences techniques que par leur inventivité, a fait savoir M. Martinez Avial, notant que cette exposition vient braquer les projecteurs sur le dynamisme et la richesse de l’art contemporain et moderne marocain.

Dans une déclaration à la MAP, le responsable espagnol a souligné que son institution veille à organiser, chaque année, plusieurs événements visant à mettre en exergue les progrès réalisés par le Maroc dans les différents domaines, notant que le Royaume occupe une place importante sur l’échiquier régional et international, et a donc tout le mérite d’être salué pour ses efforts consentis en faveur de l’art, la créativité et de l’innovation.

Pour l’artiste plasticien Said Messari, cette exposition vient mettre en avant la richesse et la diversité de l’art contemporain marocain, ainsi que les capacités artistiques et la touche unique de chacun des artistes participants, qui sont tous des lauréats de l’Institut national des beaux arts de Tétouan.

M. Messari a précisé qu’il participe à cette exposition avec dix œuvres qui sont toutes réalisées sur du papier recyclé, produit par lui-même, notant que ses tableaux, tous porteurs d’une histoire, évoquent la matière, la nature, l’âme et l’identité du Maroc, ainsi que le rapport entre l’homme et les nouvelles technologies, une manière d’interpeller les sens et de faire pénétrer les visiteurs au coeur de sa passion.

Pour sa part, Khalid El Bekay s’est dit ravi d’exposer ses récentes œuvres à Casa Arabe de Madrid, en soulignant que la plupart de ses tableaux sont inspirées de la culture chinoise.

Dans les huit tableaux exposés par Khalid El Bekay on retrouve de la calligraphie chinoise, des couleurs rouges et dorées très utilisées en Chine, mais aussi de la calligraphie arabe.

Quant à la talentueuse, Monia Touiss, elle a souligné que ses huit oeuvres présentées lors de cette exposition, qui lui ont pris deux mois de travail acharné, viennent rendre hommage aux poètes des Mu’allaqāt, un ensemble de qasidas préislamiques, notamment Imrou’l Qays, Amr Ibn Kulthûm, Al-Harith Ibn Hilliza et Antara Ibn Chaddâd, une manière de rapprocher le public espagnol de la richesse et la diversité de la culture arabe.

Concernant l’artiste Amine Asselman, il a souligné que ses oeuvres visent à mettre sous le feu des projecteurs le patrimoine culturel marocain et l’héritage andalou, à travers le recours à plusieurs techniques comme la sculpture, la céramique et la peinture, notant que l’art contemporain marocain mérite d’être promu à la faveur d’échanges culturels plus fructueux entre le Royaume et l’Espagne.

Le vernissage de cette exposition a été marqué par la présence notamment de l’ambassadeur du Maroc en Espagne, Mme Karima Benyaich.

[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *