[ad_1]


Dans l’une des cartes de voeux fabriquees par le geant britannique, une fillette anglaise a decouvert un message ecrit par des prisonniers chinois.

[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *