[ad_1]

Mbour, 22 déc (APS) – Le Centre départemental d’éducation populaire et sportive de Mbour a servi de cadre samedi à l’organisation d’un forum dédié à l’argumentaire islamique dans la promotion de la planification familiale.

L’objectif de ce forum a été de sensibiliser les leaders religieux, élus locaux et autres acteurs communautaires sur les bienfaits de la planification et la lutte contre la mortalité maternelle et infantile, a-t-on appris sur place.

La manifestation a l’initiative du Cadre des religieux pour la santé et le développement (CRSD) servi de cadre pour renforcer les capacités des religieux, ‘’Badjénou Gox’’ (relais communautaires) et autres leaders communautaires impliqués dans la mise en œuvre du cadre stratégique national de planification familiale (2016-2020).

La planification familiale au Sénégal demeure l’’’une des solutions les plus efficaces pour la sauvegarde de la santé de la mère et de l’enfant et l’équilibre économique et social des familles’’, ont souligné les organisateurs dans un document remis à des journalistes.

En dépit des efforts importants menés jusque-là, des résistances s’appuyant sur la religion subsistent, fait-on savoir dans le document.

A travers ce programme, exécuté en collaboration avec la Direction de la santé de la mère et de l’enfant (DSME) du ministère de la Santé et de l’Action sociale, le CRSD veut ‘’encourager’’ le dialogue et la coopération entre les communautés religieuses du pays pour ‘’faire progresser’’ le développement, ‘’améliorer’’ la santé maternelle et infantile, ‘’protéger et soutenir’’ les populations vulnérables et ‘’faire avancer la cohésion sociale et la paix’’.

‘’Les croyances religieuses et traditionnelles sont une barrière à la bonne mise en place de la politique de planification familiale. Raison pour laquelle ce forum est important’’, a indiqué Sipa Gaye Sow, sage-femme au centre de santé de Mbour.

‘’Ce forum va nous permettra de mettre en place des stratégies qui vont aider les femmes à avoir accès à la planification familiale, gage d’une bonne santé de la mère et de l’enfant’’, a-t-elle fait valoir.

De son côté, le président du CRSD, Cheikh Saliou Mbacké, a rappelé que sa structure travaille à la promotion de l’espacement des naissances, qui est un moyen de lutte contre la mortalité maternelle et infanto-juvénile.

ADE/AKS

 



[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *