Sénégal

Les réformes annoncées du franc CFa, “une étape essentielle”, selon la DG du FMI


Dakar, 23 déc (APS) – Les réformes annoncées du franc CFa “constituent une étape essentielle dans la modernisation” des accords de longue date entre l’Union économique et monétaire ouest africaine et la France, salue Kristalina Georgieva, la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI).

 

’’Je salue les réformes du système du franc CFA annoncées aujourd’hui à Abidjan par les présidents Ouattara et Macron. Elles constituent une étape essentielle dans la modernisation d’accords de longue date entre l’Union économique et monétaire ouest africaine et la France”, a déclaré Kristalina Georgieva, directrice générale du Fonds monétaire international (FMI).

 

Le président ivoirien Alassane Ouattara a annoncé samedi soir, lors d’une conférence de presse commune avec le président français Emmanuel Macron, en visite officielle de trois jours en Côte d’Ivoire, que l’Eco remplacerait le franc CFA au sein des huit pays (le Bénin, le Burkina, la Côte-d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo) membres de l’Union monétaire ouest-africaine (Umoa).

 

“Par un accord avec les autres chefs d’État de l’UEMOA, nous avons décidé de faire une réforme du franc CFA avec les trois changements majeurs suivants : tout d’abord, le changement du nom de la monnaie du franc CFA à l’éco. Deuxièmement l’arrêt de la centralisation de 50% de nos réserves de change au Trésor et la fermeture du compte d’opération. Troisièmement le retrait des représentants de la France de tous les organes de décision et de gestion de l’UEMOA”, a déclaré le président Ouattara.

 

Toutefois, l’Eco gardera une parité fixe avec l’Euro et la France jouera un rôle de garant en cas de défaut de l’un des Etats membres.

 

Dans une déclaration sur le site du FMI, Kristalina Georgieva souligne que “les mesures annoncées s’appuient sur le bon bilan de l’UEMOA en matière de conduite de la politique monétaire et de gestion des réserves extérieures”. 

 

Elle a ajouté que “ces dernières années, l’UEMOA a enregistré une faible inflation et une croissance économique forte, la situation des finances publiques s’est améliorée et le niveau des réserves de change a augmenté”.

 

Ces réformes “maintiennent également d’importants facteurs de stabilité qui ont été fort utiles à la région, dont la parité fixe avec l’euro et la convertibilité illimitée garantie par la France”, note Kristalina Georgieva, ajoutant que le FMI “se tient prêt à coopérer avec les autorités régionales en fonction des besoins ainsi qu’à appuyer la mise en œuvre de cette importante initiative”.

 

En Afrique, de nombreuses voix saluent l’avènement de l’Eco tandis que d’autres déplorent le maintien de la parité fixe avec l’Euro et la garantie de cette future monnaie par la France.





Source link

Related posts

Covid-19 : Le marché central de Thiès fermé vendredi pour une opération de désinfection (responsable)

admin

Le Club immobilier Marseille-Provence en prospection à Dakar

admin

Matam : plus de 22.000 moutons convoyés vers les autres régions

admin

Leave a Comment

https://www.magenet.com/?ref=referral&ref_type=direct&ref_id=fdbtowo3tj30wqfh&ref_item=3