[ad_1]

Au terme d’une rencontre pleine de maîtrise, Liverpool a dominé son dauphin, Leicester (0-4), lors du choc de la 19e journée de Premier League. Les Reds reprennent 14 points d’avance sur Manchester City, qui pourrait reprendre la deuxième place vendredi soir.

En ce moment, tout se passe comme dans un rêve à Liverpool. Le week-end dernier, les Reds ont remporté le Mondial des clubs, le dernier grand titre qui manquait à leur palmarès. Cinq jours après, les hommes de Jurgen Klopp ont repris leurs affaires domestiques en remportant leur 17e match en 18 rencontres de championnat cette saison. Le tout en s’imposant 4-0 sur le terrain de leur dauphin au classement, Leicester, dans une rencontre à sens unique de la première à la dernière minute.

Alors que Leicester, étonnant deuxième, attendait ce choc depuis plusieurs semaines, Liverpool a réalisé l’un de ses meilleurs matches de l’année, ce qui n’est pas rien vu le millésime historique du club de la Mersey. C’est ainsi en toute logique que Roberto Firmino, après une intense phase de domination de son équipe, a ouvert le score en reprenant de la tête un centre de Trent Alexander-Arnold (0-1, 31e). Le Brésilien est l’homme en forme de son équipe, lui qui s’était montré déjà décisif en marquant lors des deux matches des champions d’Europe au Mondial des clubs.

Firmino et Alexander-Arnold, duo gagnant

Alors que Mohamed Salah (11e) et Sadio Mané (34e) ont raté de grosses occasions, Liverpool a tardé à doubler la mise, et cela aura été son seul tort de la soirée. Mais Leicester n’a jamais vraiment pu y croire (zéro tir en première période, trois au total), et c’est l’entrant James Milner qui a fait le break sur penalty, après une main de Soyünçü (0-2, 72e). Dans la foulée, Firmino s’est offert un doublé sur un centre signé… Alexander-Arnold (0-3, 74e), le latéral droit le plus offensif de la planète y allant ensuite de son petit but, pour parachever un match proche de la perfection (0-4, 78e).

S’il est trop tôt pour dire que Liverpool a encore fait un pas de plus vers le titre, les Reds ont sans doute écarté un prétendant en repoussant Leicester à 13 points, avec un match en plus à disputer. Les compteurs sont toujours à 14 longueurs avec Manchester City, le vrai rival. En attendant, Liverpool a honoré de la meilleure des manières son statut de champion du monde des clubs. Tout sauf usurpé.



[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *