Gabon

Opération scorpion : Justin Ndoudangoye au Camp Roux – Gabonreview.com


Fini les actes de défiance de Justin Ndoudangoye. Après la levée de son immunité parlementaire, le désormais justiciable a été interpellé par des agents de la Direction générale des recherches (DGR) qui l’ont conduit au Camp Roux pour être entendu comme ses frères d’armes séjournant actuellement à la prison centrale de Libreville.

Justin Ndoudangoye est désormais à la DGR. © D.R.

 

S’il est vrai que lors de son audition à l’Assemblée nationale ce 26 décembre, l’entrée de la chambre basse du parlement était «sous la haute surveillance des hommes en tenue», qui visiblement l’attendaient, au sortir de la plénière qui a consacré sa levée d’immunité parlementaire, Justin Ndoudangoye a eu le temps de s’adresser à la presse et ses partisans. En route pour son domicile après sa brève déclaration, le secrétaire général de l’Association des jeunes émergents volontaires (Ajev), député de Franceville pour le compte du Parti démocratique gabonais (PDG), s’est retrouvé entre les mains de la Direction générale des recherches (DGR).

Si certaines indiscrétions indiquent qu’il s’y est rendu de son propre chef, d’autres sources, plus concordantes, assurent que des agents ont entravé la marche de sa voiture, sur le Boulevard Omar Bongo, au niveau du ministère du Pétrole, pour l’interpeller. «Les agents lui ont bloqué la route et lui ont juste dit : vous êtes en état d’arrestation», a expliqué son avocat Cédric Maguisset. Justin Ndoudangoye qui, depuis l’engagement de la procédure par l’Assemblée nationale, s’était illustré par des actes de défiance à l’égard du pouvoir dont il a été un acteur et de ses collègues députés, a de fait été conduit au Camp Roux, dans les locaux de la Direction générale des recherches (DGR). Il doit y être entendu dans le cadre de l’opération scorpion. S’il est vrai que la levée de son immunité a été rendue publique juste après sa sortie de l’Assemblée grâce à des confidences de certains députés et sa déclaration à la presse, d’aucuns s’attendaient à ce que cette levée lui soit tout de même notifiée par le bureau de l’Assemblée nationale avant qu’il ne soit pris par les forces de l’ordre.

Qu’à cela ne tienne, désormais justiciable, Justin Ndoudangoye passera certainement cette nuit en garde à vue. En attendant le rendu officiel de l’Assemblée nationale sur cette affaire, certains rappellent que l’homme avait déjà séjourné à la prison centrale de Libreville. Placé en détention préventive dans le cadre de “l’affaire BGFI” dans laquelle Brice Laccruche Alihanga était également impliqué, Justin Ndoudangoye avait, selon certaines indiscrétions, recouvré la liberté grâce à l’intervention du président de l’Ajev, le même Laccruche. Pour ceux qui parient que dès la semaine prochaine il retrouvera ses frères d’arme à la prison centrale de Libreville, il sera donc simplement question d’un «comeback à Sans-Famille».



Source link

Related posts

Cemac : La Guinée-équatoriale va alimenter le Gabon en électricité | Gabonreview.com

admin

Dynamique unitaire : «Le Gabon n’est pas en crise !» – Gabonreview.com

admin

Gabon : en pleine crise du Covid-19, Ali et Sylvia Bongo quittent le pays | Gabonreview.com

admin

Leave a Comment

https://www.magenet.com/?ref=referral&ref_type=direct&ref_id=fdbtowo3tj30wqfh&ref_item=3