Gabon

Loi des finances 2020 : Les Démocrates s’inquiètent de sa rectification – Gabonreview.com


Lors de sa déclaration de politique générale, Julien Nkoghe Bekale a annoncé que les nouveaux engagements pris intègrent un projet de loi de finances 2020 pour un montant global de 349 milliards de francs CFA. Alors que le Projet de loi de finances 2020 a récemment été adopté pour une enveloppe chiffrée à 3330,77 milliards de francs CFA, Les Démocrates ont émis leurs inquiétudes quant au changement de prévision en l’espace de quelques semaines par le même gouvernement.

Akoure Davain, lors de son intervention. © Capture d’écran/Gabonreview

 

Adopté en octobre dernier, le projet de loi de finances 2020 a obtenu le 3 décembre le blanc-seing de l’Assemblée nationale pour une enveloppe chiffrée à 3330,77 milliards de francs CFA. Avant même son exécution, le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale a, lors de sa déclaration de politique générale du 27 décembre 2017, annoncé l’existence d’un nouveau projet de loi de finances 2020. Celui-ci correspond, à en croire son propos, au plan d’action prioritaire du président de la République, Ali Bongo. Plan sur lequel s’appuierait la déclaration de politique générale du 27 décembre 2019. «Le cadrage macroéconomique et les débats d’orientation budgétaire de la loi des finances exercice 2020, ont pris en compte les engagements contenus dans la déclaration de politique générale de février 2019», a déclaré le Premier ministre. Dans la présente déclaration de politique générale, a-t-il affirmé, il a choisi de mettre en relief les secteurs pour lesquels les actions immédiates et visibles sont nécessaires.

«Ces actions ont été intégrées dans le projet de loi de finances 2020 pour un montant global de 349 milliards de francs CFA», a-t-il annoncé. Soit, un budget revu à la hausse, alors que le budget adopté ce mois de décembre 2019, enregistrait déjà une hausse de 297,36 milliards de francs CFA, contrairement à l’exercice 2019 où l’enveloppe était à 3033, 42 milliards de francs CFA. Julien Nkoghe Bekale a, entre autres, indiqué que 117 milliards de francs CFA seront affectés au secteur Éducation, 16 milliards à la Santé, 135 milliards pour les infrastructures routières, 42 milliards pour l’Eau et l’électricité, 10 milliards pour la gestion des déchets.

«Nous ne vivons pas dans le même pays»

Selon lui, les dix mois écoulés entre ses deux déclarations de politique générale ont été mis à profit pour stabiliser le pays et rassurer les partenaires extérieurs. «Ce que le gouvernement a fait, les Gabonais qui ont un regard objectif peuvent l’apprécier tout comme ils savent ce qui n’a pas pu être fait», a-t-il déclaré en se heurtant tout de même à la consternation de certains députés, à l’instar de ceux du groupe Les Démocrates, par ailleurs groupe majoritaire de l’opposition à la chambre basse du Parlement.

«Je suis au regret de vous annoncer que nous ne vivons pas dans le même pays et nous ne voyons pas les mêmes choses», s’est attristé Akoure Davain. «Nous, nous ne voyons rien et je suis très attristé parce qu’il y a 15 jours nous avons eu des débats très intéressants sur le budget. Nous avons voté ce budget avec des recommandations d’usage», a-t-il ajouté. «Que s’est-il passé en 15 jours pour que ce budget devienne subitement inadapté ? Il y a un problème !» a-t-il lâché, tançant le gouvernement. «Le même gouvernement qui a soutenu une politique et des engagements, il y a 15 jours, vient dire aujourd’hui que ce budget n’est plus bon. Cela nous inquiète», a-t-il soutenu, dépité.



Source link

Related posts

Arrestations de syndicalistes : Mengue M’Eyaà dénonce des «entraves aux libertés fondamentales» – Gabonreview.com

admin

Gabonais bloqués à l’étranger : Retour au bercail à partir de ce lundi 11 mai | Gabonreview.com

admin

Le maire de Libreville à Sans-famille : Les 2R en échec | Gabonreview.com

admin

Leave a Comment

https://www.magenet.com/?ref=referral&ref_type=direct&ref_id=fdbtowo3tj30wqfh&ref_item=3