[ad_1]

Kaolack, 29 déc (APS) – Abdoulaye Diouf Sarr, coordonnateur de de la convention des cadres de l’Alliance pour la République (APR), a assuré que l’économie sénégalaise se porte bien, soulignant qu’il n’y a aucun risque de banqueroute en 2020.

 

« Le pays va bien au plan économique et le dialogue est en train de s’installer pour mettre en place les basses de la stabilité politique, afin d’installer le pays définitivement sur l’orbite de l’émergence’’, a-t-il dit, samedi à Kaolack, au cours d’une rencontre politique. 

 

Selon lui, ‘’le président de la République a prévu de transformer l’économie de manière structurelle. Ce qui justifie l’orientation de l’activité économique vers le secteur primaire, vers l’agriculture’’. 

 

‘’Les résultats sont importants car la production a presque doublé et la commercialisation a réussi de manière extraordinaire », ajoute M. Sarr par ailleurs ministre de la santé et de l’action sociale. 

 

Dans le domaine de la pêche, il a évoqué la production halieutique ‘’qui a plus que doublé’’ car, selon lui, les pêcheurs qui achetaient le moteur de pirogue à 1300.000 le payent maintenant à 300.000 francs CFA. 

 

‘’L’accès aux zones de production était très difficile mais aujourd’hui, avec le PUDC, il y a partout des pistes de production, des routes’’, explique-t-il, soutenant que désormais, ‘’l’ensemble des zones de production dans ce pays sont interconnectées’’.

 

Concernant l’énergie en 2012, rappelle M. Sarr, il y avait très peu de production, avec des délestages interminables. Ainsi, il souligne qu’aujourd’hui, ‘’on n’a plus de problèmes de production énergétique dans ce pays ». 

 

« Le taux de croissance du Sénégal est passé de 2 % à 7 % et les déterminants de la croissance sont les éléments qui fondent notre quotidien. Par conséquent, si la croissance grimpe c’est parce que le pays va bien », a-t-il aussi déclaré.

 

« Le budget du pays est passé de 2000 milliards à plus de 4000 milliards de francs, pendant que la pression fiscale n’a pas augmenté. Cela prouve qu’il y a de bon résultats au plan économique. Toutes ces réalisations font que le Sénégal est en train de prendre l’orbite de l’émergence », estime M. Sarr.

 

Dr Alioune Diouf qui a initié cette rencontre d’hommage au président Macky Sall, a, pour sa part, octroyé des financements non remboursables à sept groupements de femmes de Médina Mbabba et insisté sur les progrès engrangés par le pays avec l’actuel régime.

 



[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *