أخبار عاجلة

Un officiel assure de la volonté des pouvoirs publics de renforcer l’éducation surveillée

[ad_1]

Guédiawaye, 27 déc (APS) – Le ministère de la Justice est engagé à “prendre à bras-le-corps” la question des enfants, en vue de donner à l’éducation surveillée, la place qu’elle mérite dans la déclinaison des politiques sociale du Sénégal, a soutenu vendredi Abdoulaye Sy, directeur de l’Administration générale et de l’équipement (DAGE) dudit ministère.


“Les questions de l’enfance reviennent de façon récurrente, et le garde des Sceaux, sur instruction du chef de l’Etat, a décidé de prendre à bras-le-corps ces questions pour enfin donner à l’éducation surveillée, la place qu’elle mérite dans notre déclinaison de politique sociale”, a-t-il notamment indiqué.

 

M. Sy s’exprimait à la fin d’une cérémonie de remise de matériel roulant et informatique offert par l’UNICEF à la direction de l’éducation surveillée, à Guédiawaye, dans la banlieue dakaroise. 

 

Il a aussi remis par la même occasion, au nom du ministre de la Justice, un bus climatisé de 50 places pour permettre à cette direction de “mener convenablement ses activités”.

 

Selon le directeur de l’Administration générale et de l’équipement (DAGE) du ministère de la Justice, l’éducation surveillée, dépendant du ministère de la Justice, a été pris en compte dans la mise en œuvre des budgets-programmes. 

 

“Ces budgets programmes sont une allocation de ressources corrélées à des actions déclinées par les services opérationnels, et ces actions sont mesurables à travers des résultats auxquels l’on s’engage à réaliser, et en fin d’année, il sera judicieux à tout un chacun, d’abord aux citoyens, de constater que les engagements pris dans le cadre d’un programme ont été atteints”, a-t-il expliqué.

 

Il assure que “bientôt à partir de ces budgets-programmes, la face de la politique de protection de l’enfance va connaitre un changement important”.

 

“Le fait que l’éducation surveillée soit érigée en programme est un signal fort qui montre l’importance qu’on accorde à l’enfance en danger, en difficulté ou en conflit avec la loi”, a-t-il indiqué.

 

M. Sy a souligné l’importance accordée par le président de la République Macky Sall et son gouvernement à la protection de l’enfance.

 

“Le chef de l’Etat est le protecteur de l’enfance et le ministre de la Justice est le défenseur de l’enfance”, a-t-il insisté.

 

SG/BK

 



[ad_2]
Source link

عن admin

شاهد أيضاً

نداء من محلات تجاريه بجنان جامع من أجل الحد من إنتشار السرقة في أوقات الإزدحام بتارودانت

تعرف مدينة تارودانت وجل المدن خصوصا في هذه الظرفية الأخيرة من رمضان إنتشار السرقة بشكل …

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

تحتاج مساعدة ؟ تكلم مع مدير النشر