La diva Angélique Kidjo, Burna Boy et Rema mis à l’honneur par l’ex président Barack Obama

[ad_1]

Lundi 30 décembre 2019, Barack Obama a complété son tour d’horizon annuel des moments artistiques préférés de l’année avec une liste de ses musiques préférées de 2019. Trois stars africains figurent dans cette liste du du 44ème président américain.

L’année dernière à la même époque, la liste des chansons préférées d’Obama pour 2018 comprenait des titres qui seront bientôt nominés aux Grammy Awards, comme Brandi Carlile, Janelle Monae, H.E.R. et Ashley McBryde, ainsi que Cardi B, Lord Huron, Kurt Vile, Hozier, Chance the Rapper, Courtney Barnett, Khalid et Leon Bridges. Lundi 30 décembre 2019, une liste complète des chansons préférées de Barack Obama pour l’année 2019 a été publiée via Spotify.

La liste couvre tout le spectre musical et contient 35 titres (liste complète ci-dessous), y compris des sélections de légendes de la musique telles que Bruce Springsteen et Mavis Staple et plusieurs superstars ayant remporté des Grammy Awards, Beyoncé et Alicia Keys, aux nouveaux venus du hip-hop Lizzo, Lil’ Nas X et Da Baby et à des divas internationales comme Angélique Kidjo, KayTranada et Rosalía.« Du hip-hop à la country en passant par The Boss, voilà mes chansons de l’année. J’espère qu’il y aura un morceau ou deux là-dedans qui fera l’affaire si vous vous apprêtez à faire un long trajet. Ou vous lancer dans une session de sport, » a tweeté l’ancien président des États-Unis.

Et pour cette playlist 2019, on retrouve plusieurs artistes africains : Burna Boy (Anybody), Rema (Iron Man) et Angélique Kidjo (La vida es un carnaval).

Burna Boy avec son « Anybody »

Impossible de ne pas penser à Fela en voyant Burna Boy. Damini Ebunoluwa Ogulu (28 ans), connu professionnellement sous le nom de Burna Boy, est un chanteur et compositeur nigérian. Il est devenu célèbre en 2012 après avoir sorti « Like to Party », le single principal de son premier album studio LIFE (2013). La superstar nigériane a été épaulée par sa mère et son grand-père, ancien manager de Fela. « Grâce à mon grand-père, qui recevait tous types de disques, j’ai été exposé à beaucoup de choses. Il y a eu Fela, bien sûr, qui est un héros pour moi, mais ma famille m’a donné bien d’autres références… »

 Rema avec son titre (Iron Man)

Du haut de ses 18 ans, Divine Ikubor est est la nouvelle coqueluche de la scène musicale nigériane. Le jeune artiste connu professionnellement sous le nom Rema est né en 2000 à Benin City, dans l’Etat d’Edo. Né dans une famille chrétienne, Rema a grandi en rentrant dans l’univers du rap pendant ses études secondaires. Rema a signé un contrat de disque avec Jonzing World, une filiale de Mavin Records en 2019. Il a sorti son premier EP éponyme Rema en 2019. Il a atteint le numéro 1 sur Apple Music Nigeria.

Angélique Kidjo, « J’ai chanté pour Obama »

Installée aux Etats-Unis depuis 1998, la chanteuse béninoise Angélique Kidjo (59 ans), est lauréate des Grammy Awards et de l’Académie Charles Cros.  Ambassadrice internationale de l’UNICEF, la diva béninoise a participé aux festivités organisées pour l’investiture du président Barack Obama. « Ainsi, j’ai l’impression que l’élection de Barack Obama est liée à mon destin. A l’annonce des résultats, ma fille, Naïma, métisse comme lui, a pleuré de joie pendant une heure. Il fallait absolument que j’aille à Washington ! Et dès le lendemain, je reçois des invitations à chanter dans les fameux balls (les « bals »), puis un e-mail officiel me conviant à la cérémonie d’investiture. Tous mes amis sont jaloux ! » a raconté l’artiste dans une interview rapportée par Le Monde.



[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

https://www.magenet.com/?ref=referral&ref_type=direct&ref_id=fdbtowo3tj30wqfh&ref_item=3