Nouveau modèle de développement: Le PI appelle à rompre avec l’économie de rente et à adopter une gouvernance efficace

[ad_1]

Nouveau modèle de développement: Le PI appelle à rompre avec l’économie de rente et à adopter une gouvernance efficace

jeudi, 2 janvier, 2020 à 21:14

Rabat – Le nouveau modèle de développement doit rompre avec l’économie de rente et des privilèges et adopter une gouvernance basée sur l’efficacité et la globalité, a souligné, jeudi à Rabat, le secrétaire général du parti de l’Istiqlal, Nizar Baraka.

“Le modèle de développement actuel a atteint ses limites et on ne peut pas continuer sur les mêmes politiques, d’où la nécessité de ruptures principales pour accéder au nouveau modèle de développement”, a indiqué M. Baraka dans une déclaration à la presse à l’issue de la réunion de son parti avec la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD), présidée par M. Chakib Benmoussa, dans le cadre des séances d’écoute entamées jeudi par la Commission avec les partis politiques et les syndicats.

Dans ce sens, M. Baraka a relevé qu’il est important de se focaliser sur “la rupture liée au passage d’une société de l’économie de rente et de privilèges vers une société où tous ses membres jouissent des mêmes droits et obligations”, ainsi que sur le “passage de la gouvernance basée sur clientélisme et le favoritisme vers une gouvernance basée essentiellement sur l’efficacité, le ciblage, la globalité et l’inclusion dans les politiques appliquées”.

Il a également souligné l’importance de mettre l’accent, lors de la conception du nouveau modèle de développement, sur “le renforcement de la cohésion sociale et la réduction des disparités territoriales et sociales”.

“Nous voulons que les fils des démunis aient la possibilité de la promotion sociale et nous voulons élargir la classe moyenne et la renforcer au lieu de l’affaiblir comme nous le constatons aujourd’hui”, a-t-il déclaré.

M. Baraka a mis l’accent sur la nécessité d’investir dans les ressources humaines et de renforcer les capacités des entreprises, des institutions, des partis politiques, de la société civile et des syndicats, jugeant aussi nécessaire de gérer les ressources rares d’une manière raisonnable, en l’occurrence l’eau, l’immobilier et les ressources financières afin d’avoir un rendement plus important et économiser la consommation de ces ressources vitales, pour le bien des générations futures.

Outre le secrétaire général, le PI a été représenté, lors de cette réunion, par Chiba Mae El Aynane, président du Conseil national du Parti, Karim Ghellab, membre du Comité exécutif du parti et président de la commission du parti, chargée du modèle de développement.

La Commission avait annoncé, la semaine dernière, sa décision d’organiser des séances d’écoute larges et ouvertes des institutions et des forces vives de la nation, y compris les partis politiques, les syndicats, le secteur privé et les associations, dans le cadre d’un esprit d’ouverture et de construction commune.

Cette démarche vise à recueillir les contributions et les avis des parties sollicitées en vue de l’élaboration d’un modèle de développement, avait indiqué la Commission.

Dans cette même logique de participation et d’inclusion, la CSMD avait fait savoir qu’elle mettra en place une plateforme digitale permettant de recevoir et de collecter les contributions et les idées soumises par les citoyens afin d’enrichir le débat et les perceptions.

La CSMD organisera également une série de réunions de terrain pour écouter les citoyens et les différentes composantes de la société marocaine, en vue de consolider l’esprit d’interaction et d’ouverture qui caractérise son travail.

[ad_2]
Source link

عن admin

شاهد أيضاً

نداء من محلات تجاريه بجنان جامع من أجل الحد من إنتشار السرقة في أوقات الإزدحام بتارودانت

تعرف مدينة تارودانت وجل المدن خصوصا في هذه الظرفية الأخيرة من رمضان إنتشار السرقة بشكل …

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

تحتاج مساعدة ؟ تكلم مع مدير النشر