Gabon : L’hommage national rendu au commandant Mbina, tué par des pirates – Gabonreview.com

[ad_1]

Une dizaine de jours après son décès à la suite de l’attaque pirate de son bateau, le “Tropic Down”, le commandant Aymard Romarick Mboumba Mbina a reçu, vendredi 3 janvier, au siège de la société Satram à Owendo, l’hommage de la nation gabonaise. Au nom du président de la République et du Premier ministre, le ministre d’Etat Lambert Noël Matha l’a élevé, à titre posthume, au rang d’Officier dans l’ordre national du mérite.

Lambert Noël Matha devant la dépouille du commandant Mbina, le 3 décembre 2020, à Owendo. © Gabonreview

 

Moments de la cérémonie d’hommage national au commandant Mbina. © Gabonreview

Annoncée par le Conseil des ministres, le 23 décembre dernier, la cérémonie en hommage au commandant Aymard Romarick Mboumba Mbina a eu lieu, vendredi à Owendo, au siège social de Satram, la société pour laquelle travaillait le défunt capitaine du “Tropic Down” tué lors de l’attaque de son bateau par des pirates non identifiés jusqu’à lors. Au cours de cette cérémonie d’hommage national à laquelle ont pris part cinq membres du gouvernement, dont Biendi Maganga Moussavou, Léon Bonda Balonzi, Lee White et Françoise Assengone Obame, le disparu a été élevé, à titre posthume, au rang d’Officier dans l’ordre national du mérite par le ministre d’Etat à l’Intérieur Lambert Noël Matha, qui représentait pour la circonstance le Premier ministre.

Agé de 38 ans au moment du drame, le commandant Aymard Romarick Mboumba Mbina a fait preuve de «dévouement et d’abnégation» dans l’exercice de ses fonctions, a salué Lambert Noël Matha qui l’a présenté comme «un digne et valeureux fils de notre mère Patrie».

Décédé le 22 décembre 2019 à Libreville «par arrêt cardio-respiratoir, des suites d’un traumatisme crânien par arme à feu» le natif de Port-Gentil, diplômé du Regional Maritime University d’Accra, au Ghana, «a perdu la vie par l’expression de la barbarie, de la lâcheté qui se sont invitées aux abords de nos côtes», a déploré le ministre d’Etat, condamnant à nouveau «avec la plus grande énergie» l’acte de piraterie maritime ayant coûté la vie au jeune capitaine du “Tropic Down”.

Lambert Noël Matha a par ailleurs martelé qu’à la suite de ce drame pour lequel une enquête est en cours, «force restera à la loi».

C’est en 2007 que le disparu a intégré la société Satram en qualité de matelot. Un après, il obtient, par l’entremise de l’Institute of maritime technics, le diplôme de Capitaine 500 UMS. Il laisse un enfant et une veuve.

A l’instar du gouvernement, de la mairie d’Owendo, de l’Oprag, de la Marine marchande et des opérateurs économiques d’Owendo, la direction générale de Satram ainsi que les agents de ladite société ont également tenu à rendre hommage à Aymard Romarick Mboumba Mbina.

[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

https://www.magenet.com/?ref=referral&ref_type=direct&ref_id=fdbtowo3tj30wqfh&ref_item=3