Fêtes de fin d’année : Un patient arrive aux urgences du CHUL un couteau planté dans le dos – Gabonreview.com

[ad_1]

Comme chaque année, les urgences des hôpitaux de Libreville ont eu de l’affluence. Au Centre hospitalier de Libreville (CHUL), outre les cas d’accidents domestiques, un patient est arrivé un couteau planté dans le dos.

Aux urgences du CHUL, un patient est arrivé avec un couteau planté dans le dos pendant les fêtes (illustration). © D.R.

 

Le soir du réveillon du nouvel an pour les blouses blanches affectées au service des urgences, n’est pas «tout-à-fait» comme les autres. Celles du Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL), ne diront d’ailleurs pas le contraire. Là-bas, depuis la nuit du 31 décembre 2019 au 1er janvier 2020, les patients se succèdent. Le 2 janvier, une soixantaine de patients ont été reçus pour diverses raisons. «Les urgences adultes du CHUL de Libreville ont reçu 32 patients dans la journée du 2 janvier, une trentaine de patients aussi qui étaient en fait les conséquences de la fête du nouvel an», a fait savoir Jean Félix Ngomas, chef de service au CHUL.

Selon lui, au cours de cette journée d’après les fêtes, 2 ou 3 cas d’accidents domestiques ont été enregistrés. «C’était des enfants qui sont tombés à la maison», a-t-il indiqué. «Mais les cas les plus fréquents, c’était les coups et blessures, agressions à l’arme blanche, coups de couteau, bouteilles cassées au-dessus de la tête, agressions à la machette» a-t-il expliqué, évoquant de façon globale les différents cas reçus aux urgences du CHUL depuis le 31 décembre 2019. «L’autre cas impressionnant que nous avons reçu c’est un patient qui a été agressé au couteau et le couteau est resté planté dans le dos», a-t-il fait savoir.

Si l’image du patient avec un couteau planté dans le dos est renversante, il reste que ce spectacle en période de fête dans les hôpitaux est connu, puisqu’il se renouvelle tous les ans, à la même période. Raison pour laquelle les blouses blanches appellent les populations à la prudence et les amateurs de l’alcool à consommer avec modération, d’autant plus que dans la plupart des cas, ce sont eux qui remplissent le service des urgences. Aux urgences, laissent entendre, les blouses blanches, il est facile de se rende compte à quel point les moments de joie se transforment en drame.

[ad_2]
Source link

عن admin

شاهد أيضاً

Transformation du bois : le Gabon fait les yeux doux aux entrepreneurs canadiens | Gabonreview.com

[ad_1] Souhaitant en faire un des principaux piliers de l’économie nationale, l’État gabonais, représenté par …

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

تحتاج مساعدة ؟ تكلم مع مدير النشر