La radinerie de l’OM passe mal

[ad_1]

Les explications de l’Olympique de Marseille pour justifier sa décision de conserver la moitié de la recette du match face à Tréllisac en Coupe de France n’ont pas convaincu grand monde.

L’Olympique de Marseille avait sans doute imaginé un meilleur scénario pour débuter la nouvelle année. Surpris dès les premières secondes de la rencontre, les Marseillais ont finalement dû s’en remettre aux tirs au but pour venir à bout des amateurs de Tréllisac (1-1, 4 t.a.b. à 2). Une qualification des plus pénibles agrémentée d’une polémique puisque les dirigeants phocéens ont décidé de ne pas laisser la moitié de la recette du match au club dordognais, contrairement à la tradition.

Montré du doigt, le club olympien a tenté de se justifier dans un communiqué. «La recette totale s’est élevée à près de 400.000 euros avant déduction des frais d’organisation. Grâce au fait de recevoir l’OM, le stade était complet et a d’ailleurs essentiellement accueilli des supporters marseillais, très majoritaires. Il nous semblait juste que dans ces conditions particulières, les deux clubs se partagent la recette d’autant plus que ce déplacement a coûté à l’OM 65.000 euros», a notamment expliqué le deuxième de Ligue 1.

Une justification qui n’a pas convaincu grand monde. Et notamment pas Fabrice Faure, le président de Tréllisac. «Le club de l’OM et son président Eyraud étaient maîtres de laisser ou non la recette au club amateur. C’est leur droit. Je dis simplement que ce n’est pas élégant, a-t-il déploré après avoir déjà exprimé ses regrets sitôt la fin de la rencontre. Ça fait trois fois que je reçois l’OM. Le président Dassier avait laissé la part, en déduisant les frais de logistique. Le président Labrune avait également déduit la part de logistique et nous avait laissé la part. La part de l’OM, c’est 141.000 euros. Ils avaient 60.000 euros de frais de déplacement.» Et ce avant de rappeler que la qualification pour les 16es de finale allait rapporter quelque 100 000 euros aux Phocéens.

Et les réseaux sociaux n’ont pas été plus tendres avec les Olympiens, même les supporters marseillais regrettant la radinerie manifeste des dirigeants de l’OM.

[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

https://www.magenet.com/?ref=referral&ref_type=direct&ref_id=fdbtowo3tj30wqfh&ref_item=3