أخبار عاجلة

Climat sociopolitique : Le Morena appelle à rebâtir le Gabon – Gabonreview.com

[ad_1]

Brossant un tableau sombre de la situation sociopolitique et économique du pays, le 5 janvier, le Mouvement de redressement national (Morena) a appelé à rebâtir le Gabon avec une vision de transformation effective. Cette reconstruction devrait se faire sans “les ennemis” du Gabon.

Le président du Morena et ses collaborateurs le 5 janvier. © D.R.

 

Après 50 ans de règne du Parti démocratique gabonais (PDG), le Mouvement de redressement national (Morena) estime que le Gabon s’est enlisé dans une crise aussi bien politique, économique que sociale.

Lors d’un point presse, tenu le 5 janvier à l’occasion du 38e anniversaire du parti, le président de ce parti de l’opposition a appelé à «rebâtir le Gabon avec une vision de transformation effective». «Il est de plus en plus insupportable de voir notre pays exposé aux mains de voyous qui transforment la Nation en une entreprise de sorcellerie administrative et d’exercice de vole comme mode de fonctionnement», s’est insurgé Thierry Ondo Assoumou Ndong.

Dans cette entreprise de reconstruction, il prône la mise à l’écart des «ennemis» du Gabon «qu’ils soient nationaux ou étrangers».

Sur le front politique, ce dernier assure qu’il y a une confiscation des libertés élémentaires des citoyens pourtant reconnues par la Constitution. Entre détenus politiques sans jugement, instauration de la manipulation des élections comme mode de scrutin, et confiscation des médias pour chanter les louanges du parti au pouvoir ; Thierry Ondo Assoumou Ndong assure que cette crise politique se lit également à travers la transformation du Parlement en allié des différentes polices politiques du pouvoir, pour des règlements de comptes.

«Les écoles ne sont plus que des centres de concentration»

Le Morena dénonce également «la confiscation de l’économie» par les étrangers. «Qui ignore que tous les pans de la vie économique sont aux mains des non-nationaux ? Devons-nous continuer ainsi ? Le Morena dit halte», a déclaré Thierry Ondo Assoumou Ndong. Cette dépossession amplifie d’ailleurs le malaise social, avec la carence des politiques publiques, notamment en matière d’assurance maladie, de logement ou de l’éducation.

La Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (Cnamgs) et l’accès au logement ne sont plus qu’«une vue de l’esprit», tandis que les hôpitaux sont des coquilles vides qui n’offrent aucun espoir aux patients. «Les écoles ne sont que des centres de concentration où on rentre normal sans être sûr d’en sortir indemne», a ironisé Thierry Ondo Assoumou Ndong pour qui «le départ à la retraite devient un chemin de croix pour ne pas dire une sanction». Pour le président du Morena, «la mauvaise gouvernance est à l’origine de la déroute que connaît le pays».

[ad_2]
Source link

عن admin

شاهد أيضاً

Transformation du bois : le Gabon fait les yeux doux aux entrepreneurs canadiens | Gabonreview.com

[ad_1] Souhaitant en faire un des principaux piliers de l’économie nationale, l’État gabonais, représenté par …

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

تحتاج مساعدة ؟ تكلم مع مدير النشر