أخبار عاجلة

Front social : Dynamique unitaire promet le balayage du système – Gabonreview.com

[ad_1]

Réunis le 8 janvier 2020, dans le cadre de la reprise de leurs activités syndicales, les membres de la confédération syndical Dynamique unitaire (DU) ont accordé au gouvernement jusqu’au 31 janvier pour la satisfaction totale de leurs revendications. Passé cette date, ils promettent de balayer le système en place.

Le président de la Dynamique unitaire, Jean Remy Yama, face aux caméras le 8 janvier 2020. © Gabonreview

 

Les membres du regroupement syndical Dynamique unitaire, associés aux étudiants, élèves, chômeurs et retraités, ont tenu le 8 janvier, en marge du forum de la Fonction publique, leur première assemblée générale de l’an 2020. Au cours de cette rencontre, encadrée à distance par les forces de l’ordre, les leaders de cette confédération ont exigé du gouvernement la satisfaction totale de toutes leurs revendications, une cinquantaine, avant le 31 janvier 2020.

L’Assemblée générale a décrété la fin immédiate des mesures d’austérité annoncées par le gouvernement, et a exigé la mise en place d’un guichet unique au ministère de la Fonction publique, pour la régularisation de toutes les situations administratives. Il s’agit notamment de recrutements, intégrations, titularisations, avancements automatiques, reclassements après stage, reclassements Cames. Ce guichet doit également procéder à la restitution de tous les bons de caisse séquestrés au ministère la fonction publique

Des séquences de l’assemblée générale de la Dynamique unitaire du 8 janvier 2020. © Gabonreview

Satisfaire les revendications avant le 31 janvier

Dynamique unitaire exige également la mise en place d’un guichet unique à la direction de la Solde pour le paiement des rappels solde de tous les agents publics ; la restitution de tous les bons de caisse ou des salaires suspendus, lors de l’opération de recensement de juillet 2018 ou à l’occasion de l’exercice du droit syndical. Un autre guichet unique est aussi exigé à la direction générale du budget pour le paiement des droits acquis, légaux et sociaux des déflatés de la Cnss, du Cenarest, de la SNBG, de l’Octra, d’Air Gabon, de Gabon Télécom, de l’ex-CHU d’Agondje, de Gabon Poste, etc.

La plateforme syndicale somme également le gouvernement de payer les heures supplémentaires dans les universités et grandes écoles et des vacations à l’éducation nationale, ainsi que les frais de scolarité des étudiants boursiers orientés dans les établissements privés d’enseignement supérieur.

Il en est de même en ce qui concerne la dette due aux entreprises, celui de la pension intégrale, conformément aux nouveaux éléments du salaire de base issus du nouveau système de rémunération, et l’apurement de l’indemnité des services rendus aux agents publics permanents; comme le paiement des arriérés de bourses d’études des élèves des lycées et collèges.

Les syndicalistes sont intransigeants sur le nouveau Code du travail. Ils exigent son retrait pur et simple, comme ils réclament l’annulation des «taxes illégales» en vigueur depuis janvier 2019. Il s’agit notamment des taxes sur les transactions électroniques (Airtel money et mobicash) et bancaires, la contribution pour les ordures ménagères de 7% sur les factures d’eau et d’électricité, la contribution spéciale de solidarité de 1% sur tous les achats et même sur les transactions financières.

«Le peuple prendra ses responsabilités».

Dynamique unitaire revendique également le rétablissement du subventionnement des produits pétroliers au niveau où il était en 2009 et le gel de l’augmentation des taxes sur les produits pétroliers et l’annulation des augmentations du taux de la cotisation Cnamgs. «Si au 31 janvier 2020 rien n’est satisfait sur l’ensemble des points susmentionnés, l’Assemblée générale se réserve le droit de mener toutes les actions d’envergure pour obtenir gain de cause.».

L’assemblée générale invite tous les travailleurs et les citoyens à la prochaine rencontre qui aura lieu le mercredi 5 février 2020. Celle-ci se déroulera dans un lieu autre que le terrain de basket de la cité Awendjé. «Le lieu sera précisé ultérieurement pour les actions à entreprendre en cas de non résolution des préoccupations des travailleurs par le gouvernement», a déclaré le président de la Dynamique unitaire, Jean Remy Yama. Selon ce dernier, «le pouvoir appartient au peuple, et [les dirigeants] sont à notre service. Ils sont là  pour nous rendre compte, pour travailler pour nous. Et c’est la raison pour laquelle, nous exigeons ce qui nous revient de droit. Dépassé cette date, le peuple prendra ses responsabilités».

[ad_2]
Source link

عن admin

شاهد أيضاً

Transformation du bois : le Gabon fait les yeux doux aux entrepreneurs canadiens | Gabonreview.com

[ad_1] Souhaitant en faire un des principaux piliers de l’économie nationale, l’État gabonais, représenté par …

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

تحتاج مساعدة ؟ تكلم مع مدير النشر