Les travaux de rénovation du Promovilles à Louga seront livrés dans ‘’cinq mois’’

[ad_1]

Louga, 8 jan (APS) – Le Programme de modernisation des villes (Promovilles) va achever ses travaux routiers et d’assainissement en cours d’exécution dans la commune de Louga (nord), afin de les livrer dans ‘’cinq mois’’, a-t-on appris mercredi de sa responsable technique, Aïssatou Ndoye Ndiaye.

 

‘’Les travaux sont presque achevés. Nous en sommes à 95%. Cela veut dire que tous les travaux de chaussée et d’assainissement, ainsi que les trottoirs ont été faits. Il ne reste que la pose des lampes destinées à l’éclairage public’’, a assuré Mme Ndiaye.

 

S’exprimant à la fin d’une visite des chantiers, elle a dit que les travaux du Promovilles dans la commune de Louga, qui consistaient à rénover la voierie et les ouvrages d’assainissement, ont coûté 3,8 milliards de francs CFA.
 

L’avenue de la gare, le quartier Artillerie, Keur Serigne Louga Est et l’avenue El Hadji-Samba-Khary-Cissé sont les endroits où étaient exécutés les ouvrages.

 

‘’Il y a eu des travaux supplémentaires, qui ont fait l’objet d’un avenant. Nous venons juste d’avoir l’aval du bailleur, et nous attendons son approbation pour démarrer ces travaux supplémentaires’’, a précisé Aïssatou Ndoye Ndiaye.

 

Selon elle, les travaux supplémentaires consistent à aménager le boulevard Abdou-Diouf.

 

‘’Pour les délais de livraison, il faudra attendre cinq mois’’, a dit Mme Ndiaye, précisant que ces délais concernent l’ensemble des ouvrages.

 

Les riverains des chantiers rencontrés lors de la visite de la responsable technique du Promovilles ont salué la rénovation de ces infrastructures. Certains d’entre eux ont demandé, par exemple, qu’il y ait davantage de dos d’âne pour réduire les risques d’accident.

 

‘’Nous sommes contents. Auparavant, il n’y avait que du sable. (…) L’aménagement de ces routes est une bénédiction pour nous. Nous attendons l’éclairage’’, a dit Famara Coly, le chef du quartier Artillerie Nord. 

 

Les travaux ont été exécutés ‘’de façon participative’’, a souligné Mme Ndiaye, expliquant que la mairie, les délégués de quartier, les responsables des établissements de santé et des écoles ont été consultés pour que tous les ouvrages soient à leur juste place.



[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

https://www.magenet.com/?ref=referral&ref_type=direct&ref_id=fdbtowo3tj30wqfh&ref_item=3