Le coup de gueule de Messi

[ad_1]

Lionel Messi n’a guère goûté le raté du Barça, renversé par l’Atletico Madrid en demi-finale de la Supercoupe d’Espagne (3-2).

Le passage à la nouvelle année n’a pas guéri le Barça. Contraints au match nul le week-end dernier par les voisins de l’Espanyol Barcelone (2-2) pour leur premier match de 2020, les Blaugrana ont enchaîné avec une défaite face à l’Atletico Madrid en demi-finale de la Supercoupe d’Espagne(3-2). Les Catalans semblaient pourtant avoir le match en main en menant 2-1 à l’entame des dix dernières minutes, mais une faute de Neto dans la surface puis une mauvaise relance de Gerard Piqué ont finalement précipité la perte des Barcelonais.

Avec une seule victoire lors de ses cinq derniers matches, le Barça est dans le dur et Lionel Messi a dressé un constat lucide de la situation à l’issue de la rencontre. «Nous avons beaucoup de choses à améliorer. Nous sommes conscients que nous n’avons pas fait les choses comme nous le voulions ou comme nous pouvons le faire. On va poursuivre notre chemin mais nous ne pouvons pas reproduire les erreurs de gamin que nous avons commises», a-t-il notamment regretté.

Des erreurs restées en travers de la gorge de l’Argentin. «On a contrôlé le match pendant 80 minutes, en jouant à un rythme élevé, en mettant la pression sur l’adversaire, mais on a tout gâché dans les dix dernières minutes en faisant des erreurs qui ne peuvent pas nous arriver», a-t-il encore déploré, ajoutant: «on a laissé échappé un match que nous contrôlions. On leur a offert la victoire avec nos erreurs.»

Inévitablement interrogé sur l’avenir d’Ernesto Valverde, sur la sellette après cette nouvelle déconvenue, Lionel Messi a apporté son soutien à son entraîneur. «Il a toute notre confiance. On doit juste continuer à travailler et essayer de nous améliorer en pensant à cette deuxième partie de saison», a-t-il expliqué, comprenant les réserves de certains: «C’est normal que les gens parlent.» Et ce d’autant plus que pour beaucoup, cette défaite n’est pas sans rapper l’effondrement du Barça à Rome ou Liverpool ces deux dernières années. «Ça n’a rien à voir», a-t-il assuré.

[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

https://www.magenet.com/?ref=referral&ref_type=direct&ref_id=fdbtowo3tj30wqfh&ref_item=3