أخبار عاجلة

Gabon : Pas de réforme du baccalauréat cette année – Gabonreview.com

[ad_1]

Face à la colère des élèves manifestant depuis plus de soixante-douze heures contre la réforme du baccalauréat, le ministère de l’Education nationale a réagi, le 9 janvier, par le truchement du Secrétaire général, chargé de la formation civique, Théodore Koumba, pour rassurer.

Le Secrétaire général du ministère de l’Education nationale, chargé de la vie formation civique, Théodore Koumba, accompagné de l’Administrateur du baccalauréat technologique et du directeur général des examens et concours, le 8 janvier 2020. © Gabonreview

 

Plusieurs élèves des établissements de Libreville ont envahi les rues de la capitale depuis plusieurs jours, pour protester contre la réforme du second tour du baccalauréat envisagée par le ministère l’Education nationale. Le mouvement d’humeur des élèves a en effet perturbé les cours dans des principaux établissements secondaires de Libreville.

Pour clarifier la situation, le ministère s’est prononcé, le 9 janvier sur l’horizon de cette réforme. «Sur instruction de ma hiérarchie, j’ai réuni l’ensemble des chefs d’établissements pour m’enquérir de la situation. Il ressort de ces échanges que la réforme envisagée du second tour du baccalauréat serait à l’origine de ce mouvement d’humeur de nos apprenants», a indiqué le secrétaire général chargé de la formation civique, Théodore Koumba.

Selon ce dernier, «l’Administration de l’Education Nationale n’a reçu aucune instruction de sa hiérarchie pour la mise en application de ladite réforme cette année». Théodore Koumba a par ailleurs précisé que dans un souci d’écoute, le ministère de l’Education nationale continuera d’échanger avec les partenaires sociaux et les acteurs du secteur de l’Education sur «la pertinence des réajustements à apporter à court, moyen et long terme sur[le]système éducatif» gabonais.

Cette sortie apaisera-t-il les esprits dans les lycées de Libreville et de quelques villes de l’intérieur du pays dont les élèves ont battu le bitume pour manifester leur mécontentement ? Le ministère gagnerait à mieux communiquer sur les enjeux de cette réforme dont la vocation est de valoriser le baccalauréat gabonais.

[ad_2]
Source link

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني.