Tuchel: « Notre équipe a grandi »

[ad_1]

Thomas Tuchel est heureux du comportement du Paris Saint-Germain, qui joue actuellement en équipe. Une composante indispensable si le 4-4-2, très offensif, veut perdurer.

L’année 2020 débute parfaitement pour le Paris Saint-Germain. Thomas Tuchel peut actuellement s’appuyer sur un effectif au complet, puisqu’aucun de ses joueurs n’est blessé. Cela lui permet de faire des choix sportifs, et de jouer la continuité. Ce qui fonctionne plutôt bien si l’on en juge par la performance du PSG contre Saint-Etienne (6-1) mercredi soir en Coupe de la Ligue.

« J’ai le sentiment que nous sommes plus matures, plus costauds, a confié l’entraîneur allemand ce samedi en conférence de presse, relaye Le Parisien. On a gagné en personnalité, en mentalité grâce aux nouveaux joueurs. Notre équipe a grandi. » Et Tuchel, en bon technicien, est surtout heureux du comportement du PSG sur le plan collectif.

« On attaque ensemble et on défend ensemble, savoure l’ancien coach de Dortmund. La plus belle chose en foot, ce sont les efforts en équipe. Aucune équipe ne gagne avec quatre joueurs ou six joueurs. Ceux qui gagnent jouent en équipe. En ce moment, on fait tout ensemble. »

« Attaquer en 4-4-2, c’est plus compliqué qu’en 4-3-3 »

Avec Neymar, Mbappé, Di Maria et Icardi, l’attaque du PSG tourne actuellement à plein régime. Mais c’est toute l’équipe qui tourne bien car ces quatre joueurs-là, les « Quatre Fantastiques », font leur part du travail sur le plan défensif. Ce qui est indispensable s’ils veulent que Tuchel maintienne son schéma actuel avec quatre éléments très offensifs.

« Attaquer en 4-4-2, c’est plus compliqué qu’en 4-3-3, explique l’entraîneur parisien. On doit être plus attentif avec les latéraux par rapport à la contre-attaque de l’adversaire. On doit attaquer libre mais aussi protéger des espaces. On doit les fermer derrière. C’est le rôle des 4 devant, ils doivent chasser le ballon à la perte avec le plus d’intensité possible. C’est toujours possible de mettre de l’intensité dans le contre-pressing. Neymar est fort dans ce domaine, Mauro aussi, Angel aussi. Sarabia le fait super bien. » Mbappé peut-être un peu moins, mais dimanche soir, face à son ancien club, Monaco, il aura sans doute à coeur de se montrer sous son meilleur jour.

[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

https://www.magenet.com/?ref=referral&ref_type=direct&ref_id=fdbtowo3tj30wqfh&ref_item=3