Kaffrine : les travaux de construction du DAC de Boulel vont débuter dans un an (coordonnateur)

[ad_1]

Kaffrine, 10 janv (APS) – Le coordonnateur national du Programme des domaines agricoles communautaires (PRODAC), Pape Malick Ndour, a annoncé, vendredi, que les travaux de construction du domaine agricole communautaire (DAC) des « Terres neuves » de Boulel débuteront dans un délai d’un an. 

 

« Dans un an, nous pensons que nous allons débuter les travaux de construction du DAC de Boulel. Ces travaux devront durer 18 mois. Fin 2022 est la date fixée pour la fin du projet. Nous n’avons aucun doute qu’avant cette date, nous allons inaugurer ce DAC et installer les jeunes qui devront travailler là-bas », a assuré le coordonnateur national du PRODAC.

 

Il s’exprimait en marge d’un comité régional de développement (CRD) axé sur le projet du domaine agricole communautaire (DAC) des « Terres neuves » de Boulel. 

 

La rencontre a été présidée par l’adjoint au gouverneur de Kaffrine chargé des affaires administratives, Abou Bâ, en présence des élus locaux, des chefs de service et autorités administratives. 

 

« Les bureaux d’étude et de contrôle ont été déjà recrutés. Dans deux ans, nous n’avons aucun doute que le DAC va commencer », a insisté Pape Malick Ndour. 

 

Il a rappelé que ce DAC des « Terres neuves » sera érigé dans la commune de Boulel sur 2.000 hectares, pour un coût financier de plus de 11 milliards de francs CFA.

 

Selon lui, 30.000 emplois sont attendus de ce projet. 

 

« Le DAC de Boulel va cueillir près de 8.800 jeunes pour des emplois directs. Des emplois indirects seront aussi créés dans ce DAC. Et, cela peut porter le chiffre jusqu’à 30.000 personnes », a indiqué le coordonnateur national du PRODAC.

 

« Aménager 2.000 hectares qui seront spécialisés dans la production horticole et animale peut avoir une capacité pour beaucoup de gens. Ce ne sont pas des DAC qui sont confinés dans des communes. Il sera le DAC de toute la région de Kaffrine et des régions qui sont frontalières de Kaffrine (une partie de la région de Tambacounda et de Kaolack) », a fait savoir M. Ndour.

 

En outre, renseigne-t-il, il est prévu dans ce DAC des aménagements hydro-agricoles, des forages et des pistes rurales. De petites unités de transformation de produits seront également installées.

 

Pour éviter des litiges fonciers portant sur ce projet, a-t-il expliqué, « le PRODAC a bien travaillé avec la commune de Boulel qui a eu à faire la délibération et une bonne communication a été faite avec les populations de cette localité ». 

 

« Tous les jeunes du Sénégal peuvent s’inscrire. L’objectif du DAC est de renverser la tendance de l’exode rural. Il est porteur d’emplois et porteur d’espoir », a dit Pape Malick Ndour, rappelant l’existence d’une plateforme sur le Net à l’intention des jeunes qui veulent s’inscrire pour travailler dans un DAC du Sénégal.

 

« La région de Kaffrine est une zone agricole. Et, la présence de ce DAC à Boulel va permettre de réduire de manière considérable le chômage des jeunes au niveau de cette région mais aussi augmenter la production », a observé l’adjoint au gouverneur de Kaffrine chargé des affaires administratives, Abou Bâ 

 

M. Bâ a exhorté l’équipe du PRODAC à faire l’état des lieux pour voir exactement tous les titres qui sont concernés par le DAC de Boulel afin d’éviter des problèmes à l’avenir.

 

 

 

 



[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

https://www.magenet.com/?ref=referral&ref_type=direct&ref_id=fdbtowo3tj30wqfh&ref_item=3