Tsonga craint pour la suite de sa carrière

[ad_1]

Contraint à l’abandon ce mardi au 1er tour de l’Open d’Australie, Jo-Wilfried Tsonga, qui souffre du dos, craint que la suite de sa carrière soit en péril.

Coup de massue pour Jo-Wilfried Tsonga. Le Manceau a été contraint d’abandonner ce mardi, dès le 1er tour de l’Open d’Australie, l’un de ses tournois favoris, où il a disputé sa seule finale de Grand Chelem en 2018. Opposé au local Alexei Popyrin, Tsonga a jeté l’éponge après la perte du troisième set (6-7 [5], 6-2, 6-1), rattrapé par des douleurs au dos.

« Lors d’examens passés à Doha, les médecins ont vu que j’ai des ligaments sacro-iliaques qui se sont calcifiés dans le dos, a expliqué Tsonga en conférence de presse, relaye la FFT. Le côté droit est fixé mais pas le côté gauche et donc ça fait une inflammation. Ils m’ont dit que la seule chose qu’on pouvait faire c’était de lutter contre l’inflammation donc j’ai fait une injection en arrivant ici. A l’entraînement ça allait à peu près mais bon tu contrôles toujours plus qu’en match. Je pensais que j’allais pouvoir jouer grâce à tous les soins que j’avais pu faire.’

Tsonga n’a finalement pu tenir qu’1h30 avant de se rendre à l’évidence, et quitter le court sous l’ovation du public australien. « C’est compliqué car c’est quelque chose plus ou moins irréversible, craint le Sarthois. Les médecins me disent qu’avec le temps ça va peut-être se fixer de l’autre côté et que je n’aurai plus mal mais il n’y a aucune certitude…. Ça pourrait prendre 5 jours comme ça pourrait prendre deux ans… »

« Je suis un peu désabusé… »

Cette dernière phrase laisse planer le doute sur la suite de la carrière de l’ancien n°5 mondial. Après une saison pratiquement blanche en raison d’une blessure au genou, Tsonga s’était battu pour regagner des points ATP. Sans briller outre-mesure en Grand Chelem ou en Masters 1000, en dépit d’un quart de finale à Bercy, il avait su se montrer performant sur les tournois ATP 250 (victoires à Montpellier et à Metz) pour s’offre une place de tête de série à l’Open d’Australie (n°28), afin de bien commencer 2020.

Si ses problèmes au dos venaient à perdurer, Tsonga ne cache pas qu’il pourrait raccrocher la raquette. « On peut tout envisager, confie-t-il. Aujourd’hui je suis plutôt dans un futur proche. Qu’est-ce que je vais essayer de faire pour que ça aille mieux? Après est-ce que ça ira mieux ou pas… ? Tant que les docteurs me donneront un espoir il y aura une réflexion. Si ils ne me donnent pas d’espoir sur une amélioration possible il y aura un peu moins de réflexion… »

« J’ai toujours voulu décider du moment où j’arrêterai, ajoute « Jo ». Je n’ai pas envie qu’on décide pour moi mais bon on verra… L’avenir nous dira ce qui se passera mais là je suis un peu désabusé de la situation. »



[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

https://www.magenet.com/?ref=referral&ref_type=direct&ref_id=fdbtowo3tj30wqfh&ref_item=3