Réforme du Code du travail : Un protocole d’accord pour étouffer la grève ? – Gabonreview.com

[ad_1]

Le gouvernement et deux organisations syndicales (Cosyga et CGSL) ont signé, le 22 janvier, un protocole d’accord. La signature de cet accord intervient après le dépôt d’un préavis de grève le 17 janvier par les syndicats et l’annonce d’une grève générale dès le 23 janvier, pour protester contre la réforme du Code du travail.

De gauche à droite, le ministre du Travail, le Premier ministre et le SG de la CGSL © Communication gouvernementale

 

Après leur déclaration du 21 janvier annonçant l’entrée en grève des travailleurs des secteurs parapublics et privés qui leur sont affiliés, la Confédération syndicale gabonaise (Cosyga) et la Confédération gabonaise des syndicats libres (CGSL) ont signé, le 22 janvier, un protocole d’accord avec le gouvernement.

L’objectif de la grève annoncée était de protester contre la réforme du Code du travail. La signature de ce protocole d’accord étouffe-t-elle dans l’œuf cette grève censée débutée le jeudi 23 janvier ? Rien n’est simple, la menace de la grève plane toujours.

À l’issue d’une réunion avec le ministre de la Fonction publique, Madeleine Edmée Berre, il a été convenu de «la suspension du préavis de grève». Selon la Communication gouvernementale, le gouvernement a pris acte de la plénière souhaitée par les partenaires sociaux, en précisant par ailleurs que cette plénière est sur sa feuille de route. Les différentes parties se sont donc engagées à ouvrir ensemble, une plénière sur la réforme du Code du travail avec en prime, la mise place d’un chronogramme qui sera fixé d’accord parties.

Après avoir été reçus par le ministre du Travail, indique la Communication gouvernementale, les secrétaires généraux des organisations syndicales Cosyga et CGSL, Philippe Djoula et Jean-Claude Bekale, ont échangé avec le Premier ministre, Julien Nkoghe Bekale. «Je vous remercie pour l’esprit patriotique», a déclaré le chef du gouvernement. «Vous avez véritablement montré que vous défendez les intérêts des travailleurs aux côtés du gouvernement qui est le premier défenseur des travailleurs. Le gouvernement ne posera aucun acte qui va à l’encontre des travailleurs», a-t-il ajouté à l’issue de cette rencontre.

Toutefois, peu après la signature de ce protocole d’accord, certains syndicats se sont déjà désolidarisés de la démarche de la Cosyga et de la CGSL, jugée cavalière par de nombreux syndicats. La menace de la grève plane toujours !

[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

https://www.magenet.com/?ref=referral&ref_type=direct&ref_id=fdbtowo3tj30wqfh&ref_item=3