Nadal a pris son temps

[ad_1]

Rafael Nadal a commencé par un 1/18 sur les balles de break, ce qui a retardé sa victoire sur l’Argentin Federico Delbonis (6-3, 7-6 [4], 6-1).

Ce serait mentir de dire que Rafael Nadal a souffert pour battre Federico Delbonis, ce jeudi, au 2e tour de l’Open d’Australie. Le n°1 mondial a été impérial au service (8 aces, 1 double faute, 69% de premières balles, 85% remportés au premier service), et son adversaire n’a pas vu la couleur d’une balle de break. S’il y a eu un tout petit moment de frayeur, un tout petit début d’alerte, c’est à 4-5, 15-30 dans le deuxième set quand Delbonis est passé à deux points de revenir une manche partout.

Dans l’ensemble, Nadal a maîtrisé son sujet contre le 76e du classement ATP, à une exception près: « Rafa » a signé un terrible 1/18 sur les balles de break. C’est ce qui l’a conduit à passer 2h30 sur la Rod Laver Arena, même s’il a accéléré la cadence en convertissant ses deux opportunités dans le troisième set (6-3, 7-6 [4], 6-1). Le côté positif ? C’est toujours bon signe de se procurer 20 balles de break en trois manches contre un bon serveur comme Delbonis.

Après son entrée en lice tranquille contre le Bolivien Hugo Dellien, Nadal continuera sa tournée hispanophone au 3e tour en affrontant son compatriote Pablo Carreno-Busta, qui ne l’a jamais battu (4-0). C’est en huitièmes de finale que cela pourrait se corser avec un choc attendu contre un certain Nick Kyrgios



[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

https://www.magenet.com/?ref=referral&ref_type=direct&ref_id=fdbtowo3tj30wqfh&ref_item=3