Représentativité syndicale : Des élections professionnelles annoncées pour juin 2020 – Gabonreview.com

[ad_1]

Pour assurer une meilleure représentativité des organisations syndicales dans le cadre d’un dialogue permanent avec le gouvernement, le Premier ministre a annoncé des élections professionnelles pour juin 2020.

Le Premier ministre a annoncé pour juin, la tenue d’élections professionnelles. © Communication gouvernementale

 

Les travaux sur la réforme du Code du travail ont révélé une méconnaissance des normes régissant les relations de travail et le syndicalisme ainsi que la représentativité des organisations syndicales. Selon plusieurs syndicalistes,   les crispations nées de la réforme du Code du travail ont biaisé le dialogue entre les partenaires sociaux et le gouvernement. Celles-ci sont surtout imputables à la crise de représentativité.

Si plusieurs syndicalistes appelaient déjà le gouvernement à mettre en place un cadre pour l’organisation des élections professionnelles afin que le gouvernement discute avec les centrales représentatives, le ministre du Travail, Madeleine Berre, est de cet avis. Ces crispations ont révélé la nécessité pour le gouvernement de s’organiser et  «de refaire des élections professionnelles, de bâtir un véritable cadre de dialogue et enfin la nécessité de se former».

Lors de la remise du rapport final de la tripartite sur le projet de révision du Code du travail au Premier ministre, le gouvernement a annoncé que le dialogue se poursuivra avec les partenaires sociaux avec l’appui du Bureau international du travail (BIT), sur les modalités pratiques de la mise en place d’un cadre du dialogue social permanent et inclusif, sur l’organisation des élections professionnelles et la mise en place d’un programme de formation syndicale. «Le gouvernement sait que les travailleurs veulent un cadre national du dialogue social», a déclaré le Premier ministre annonçant «la mise en place d’un calendrier d’élections professionnelles de l’ensemble des organisations syndicales toujours en accord avec les textes nationaux et les normes de l’OIT». «Nous proposons fin juin 2020 pour organiser ces élections», a-t-il indiqué.

L’organisation de ces élections devrait donc permettre de structurer les échanges entre partenaires sociaux et gouvernement. «Le syndicalisme oui, mais il y a des règles. On va mettre un canevas de travail qui va permettre de bâtir les fondements d’un dialogue social de qualité», a déclaré Madeleine Berre. «Il est important pour nous de réaffirmer cette volonté et de remettre l’exercice syndical dans la droite ligne de la norme», a-t-elle ajouté.

[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

https://www.magenet.com/?ref=referral&ref_type=direct&ref_id=fdbtowo3tj30wqfh&ref_item=3