Nord Kivu : une centaine de policiers sénégalais décorés de la médaille des Nations Unies

[ad_1]

Dakar, 13 fév (APS) – Une centaine d’éléments du contingent de la police sénégalaise au sein de la Mission des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUSCO) ont été décorés, mercredi, à Goma, au Nord-Kivu, de la médaille des Nations unies, a appris l’APS.

 

Onze autres agents de la Police des Nations unies (UNPOL), originaires de l’Ukraine, de la Suisse, du Népal, du Cameroun, du Nigeria, de l’Inde et du Niger, ont également reçu des médailles, rapporte MONUSCO.

 

Ils ont reçu cette marque de distinction après une année de service. Celle-ci symbolise la reconnaissance de la mission de la contribution de ces femmes et de ces hommes à la stabilisation de la République démocratique du Congo (RDC), explique la MONUSCO.

 

Déployé depuis le 17 avril 2019, le 13e contingent d’unité constituée du Sénégal (SENFPU1) se compose de 135 gendarmes, dont 12 femmes.

 

Présidant la cérémonie, le chef de la composante Police de la MONUSCO, le général Abdounasir Awale, a encouragé les récipiendaires « à continuer à hisser au plus haut niveau l’étendard des Nations Unies ».

 

De son côté, le commandant de la SENFPU1, le lieutenant-colonel Ibrahima Ngom, a rappelé que cette unité a opéré sur le théâtre des opérations, « dans un contexte très tendu, marqué par des manifestations très hostiles à la MONUSCO dans tous les secteurs ». 

 

Il a ajouté qu’avec ses 2.258 patrouilles effectuées dans tous les points de son secteur de compétence, l’unité a assuré la présence de la mission. Elle a ainsi rassuré les populations en proie à un sentiment d’insécurité.

 

En matière de protection des civils, le contingent de la police sénégalaise a organisé des journées « portes ouvertes » et offerts plusieurs dons en habits et divers matériels, essentiellement à l’orphelinat « Jericho fondation » et à des nécessiteux.

 

Le lieutenant-colonel Ngom est revenu sur la « bonne coopération » avec la Police nationale congolaise (PNC), matérialisée notamment par des entraînements avec leurs homologues sénégalais.

 

Ces séances d’entraînements sont, selon lui, suivies d’un programme de renforcement de compétence et d’échange de bonnes pratiques sur le maintien de l’ordre en particulier et l’ordre public en général.



[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

https://www.magenet.com/?ref=referral&ref_type=direct&ref_id=fdbtowo3tj30wqfh&ref_item=3