ONU Femmes : Vers la mise en place du chapitre national – Gabonreview.com

[ad_1]

Lancé officiellement le 2 juin 2017 à New York, le Réseau des femmes leaders africaines doit avoir des chapitres nationaux. Le Gabon qui a décidé d’en avoir a accueilli la représentante spéciale dudit réseau dans le cadre d’une mission pour l’aboutissement du processus de création de son chapitre.

Photo de famille après l’entrevue avec le Premier ministre. © Primature-Gabon

 

Dans le cadre du 25e anniversaire de la Conférence mondiale sur les femmes à Beijing (Beijing+25), le Réseau des femmes leaders africaines (AWLN) doit arriver à la mise en place de 25 chapitres nationaux. Lancé officiellement le 2 juin 2017 à New York, le vaste mouvement africain qui œuvre à la mise en œuvre de l’Agenda 2063 de l’Union africaine (UA) et de l’Agenda du développement durable 2030, compte à ce jour 11 pays ayant établi leurs chapitres nationaux. 23 autres, dont le Gabon, ont décidé de lancer les leurs d’ici fin février 2020. Pour appuyer le pays dans ce processus, Awa Ndiaye Seck, représentante de l’ONU-Femmes, représentante spéciale AWLN à Libreville.

Le 10 février, elle s’est entretenue avec les plateformes féminines gabonaises réunies autour du Réseau panafricain des femmes pour la culture de la paix qui compte 123 associations. Adhérant au projet de création d’un chapitre national AWLN, le Réseau panafricain des femmes pour la culture de la paix que préside Victoire Lasseni-Duboze y voit «une opportunité de fédérer davantage les femmes gabonaises et leurs organisations d’une part, et pour ces dernières la possibilité d’apprendre des expériences des autres femmes africaines, d’autre part».

Awa Ndiaye Seck s’est également entretenue le 11 février avec le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale en présence, entre autres, de Prisca Koho Nlend, ministre de la Promotion et de l’intégration de la femme au développement. «Le Premier ministre nous a fait l’honneur de nous recevoir afin que nous puissions lui présenter l’objet de notre mission, mais également solliciter son appui et l’appui du gouvernement dans le cadre de la mise en place du chapitre national du Réseau des femmes leaders d’Afrique ici au Gabon», a-t-elle déclaré à l’issue de l’entrevue.

L’accord pour la mise en place de l’antenne gabonaise a été donné par le chef du gouvernement et les Nations unies apporteront l’expertise ainsi que l’accompagnement nécessaire pour que ce chapitre national soit mis en place de manière inclusive. Des consultations multisectorielles en vue d’élaborer une feuille de route intégrant les préoccupations majeures des Gabonaises ont été initiées par le système des Nations unies au bonheur de ces dernières.

[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

https://www.magenet.com/?ref=referral&ref_type=direct&ref_id=fdbtowo3tj30wqfh&ref_item=3