CGC : Des risques de licenciement pour les absentéistes – Gabonreview.com

[ad_1]

L’Office des ports et rades du Gabon (Oprag) a prévenu les agents du Conseil gabonais des chargeurs (CGC). Les présents au poste seront normalement payés, tandis que les adeptes de l’absentéisme s’exposent à des ruptures de contrat.

Les agents absentéistes du CGC s’exposent à des licenciements. © D.R.

 

Depuis l’annonce de sa fusion-absorption par l’Office des ports et rades du Gabon (Oprag), le Conseil gabonais des chargeurs (CGC) enregistre une forte tendance à l’absentéisme. Un aspect sur lequel le directeur général de l’Oprag a promis être très regardant, lors d’une rencontre avec le personnel de la direction régionale du CGC à Port-Gentil, le 14 février.

«L’assiduité au travail représente une des problématiques effleurées lors de notre échange avec vos collègues de Libreville. Là aussi, on trouvera le moyen de récompenser ceux qui viennent pour travailler par leurs salaires. Les agents qui ne se présentent pas à leur poste de travail recevront des demandes d’explication, pouvant déboucher sur une rupture de contrat», a prévenu Apollinaire Alassa.

En vue rationaliser le budget de l’État, le gouvernement avait décidé, en février 2019, de «supprimer» le CGC et transférer ses missions, attributions et patrimoine à l’Oprag. En attendant l’aboutissement de ce processus, le CGC fonctionne sous l’autorité d’un haut cadre de la maison, désigné par le patron de l’Oprag. Le processus est de faire abroger la loi qui crée le CGC et transférer sur le plan législatif, ses attributions à l’Oprag ; afin que l’autorité portuaire jouisse officiellement et juridiquement de missions du CGC.

«Vous êtes toujours le CGC et non ex-CGC, dans la mesure où le processus de fusion-absorption n’est pas arrivé à terme. J’ai désigné un cadre, outillé en matière fusion-absorption, pour suivre ce processus dont nous attendons tous l’aboutissement», a souligné Apollinaire Alassa. Ce dernier a tenu à rassurer les agents de Port-Gentil, sur la continuité et la prise en compte du fonctionnement du CGC dans le cadre des salaires, les axes courant de gestion… «Une des actions que nous allons mener ensemble sur le plan social est la mise en place d’une caisse pour satisfaire les besoins des agents en trésorerie de ménage».

Conscient que Port-Gentil est un grand centre de trafic encore plus important que Libreville, le patron de l’Oprag a exhorté les agents du CGC à avoir à l’esprit la conscience professionnelle. «Celle-ci doit se traduire par la présence au lieu de travail et le rendement. Nous comptons sur vous pour assurer correctement le fonctionnement du CGC à travers votre travail», a conclu Apollinaire Alassa.

Cet échange s’inscrit dans le cadre d’une tournée Apollinaire Alassa, à la tête d’une délégation de l’Oprag, dans la capitale économique. Avant le CGC, la délégation a été reçue par l’édile de la commune, le gouverneur de l’Ogooué-Maritime et le personnel de la direction régionale de l’Oprag.

[ad_2]
Source link

عن admin

شاهد أيضاً

Transformation du bois : le Gabon fait les yeux doux aux entrepreneurs canadiens | Gabonreview.com

[ad_1] Souhaitant en faire un des principaux piliers de l’économie nationale, l’État gabonais, représenté par …

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

تحتاج مساعدة ؟ تكلم مع مدير النشر