Gabon : Le groupe parlementaire PDG à la rescousse de Nkoghe Bekale – Gabonreview.com

[ad_1]

Depuis plusieurs mois, beaucoup présagent la formation d’un nouveau gouvernement avec à la clé, l’éviction du Premier ministre Julien Nkoghe Bekale. À travers une sortie en fin de semaine écoulée, le groupe parlementaire PDG à l’Assemblée nationale a tenté de sauver la peau de ce dernier, en interpellant subtilement le chef de l’Exécutif.

Pour le PDG, enlever Julien Nkoghe Bekale à la tête du gouvernement ne résoudra pas les problèmes du Gabon. © D.R.

 

Le groupe parlementaire du Parti démocratique gabonais (PDG), à l’Assemblée nationale, veut sauver le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale. Depuis plusieurs mois, la tête de ce dernier est demandée par une bonne partie de l’opinion qui le taxe de «piètre Premier ministre». Bien qu’ayant, lors de sa déclaration de politique générale en décembre dernier, eu le vote de confiance de plus de la moitié des députés (essentiellement issus de son bord politique), il a été rembarré par 16% des députés qui ont vu en lui un Premier ministre affaibli à la tête d’un gouvernement peu efficace.

Malgré l’approbation de ses “camarades”, dans certains milieux on n’a eu de cesse d’évoquer son éviction. En janvier dernier, Jeune Afrique annonçait un remaniement qui devait consacrer le remplacement du Premier ministre Julien Nkoghe Bekale par Denise Mekamne ou Alain-Claude Bilie-By-Nze. Parallèlement sur la toile, certains ont été bien inspirés de composer des gouvernements avec comme point commun l’exclusion de Julien Nkoghe Bekale qui du reste.

Exaspéré par cet état de fait qu’il a qualifié d’«acharnement», le groupe parlementaire PDG à l’Assemblée nationale a estimé, lors d’une sortie en fin de semaine écoulée, que «le changement de gouvernement ne constitue en rien une solution miracle aux nombreux problèmes que connaît» le Gabon. «L’heure est donc au travail et au travail d’ensemble dans un climat de paix sociale et de stabilité politique et institutionnelle», a dit Martin Mabala, président dudit groupe. Si dans l’opinion on s’interroge sur l’opportunité de cette sortie des PDGistes à l’Assemblée nationale, selon certaines indiscrétions elle est révélatrice d’un malaise au sein de l’appareil exécutif.

Si dans son propos, Martin Mabala s’en prend principalement aux réseaux sociaux, certains analystes politiques assurent qu’il s’adresse plutôt au chef de l’exécutif qui a le pouvoir de nomination. Dans un contexte de procès contre le système BLA et de mise à mort de la galaxie Ajev, certains observateurs y lisent un plaidoyer pour sauver le soldat Julien Nkoghe Bekale, considéré à tort ou à raison comme un rescapé de l’Ajev. Reste à savoir si cette interpellation subtile de chef de l’Exécutif trouvera un écho favorable.

[ad_2]
Source link

عن admin

شاهد أيضاً

Transformation du bois : le Gabon fait les yeux doux aux entrepreneurs canadiens | Gabonreview.com

[ad_1] Souhaitant en faire un des principaux piliers de l’économie nationale, l’État gabonais, représenté par …

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

تحتاج مساعدة ؟ تكلم مع مدير النشر