Coronavirus : Le gouvernement accompagnera les opérateurs économiques | Gabonreview.com

[ad_1]

Le ministre de l’Économie et son collègue du Commerce ont eu une séance de travail, le 19 mars à Libreville, pour trouver des voies et moyens en vue de soulager les opérateurs économiques impactés par les mesures contre le coronavirus. Bars et boîtes de nuit, notamment, devraient bénéficier d’un accompagnement sous certaines conditions.

Jean-Marie Ogandaga à l’issue de la séance de travail avec son collègue du Commerce, le 19 mars 2020 à Libreville. © Capture d’écran / Gabon 1ère

 

Les filets de sécurité du gouvernement contre le coronavirus impactent sérieusement les opérateurs économiques. Conscients de cette réalité, le ministre de l’Économie et son collègue du Commerce ont eu une séance de travail, le 19 mars à Libreville, pour trouver des voies et moyens en vue de soulager les opérateurs économiques.

«Nous savons que ces mesures vont provoquer un ralentissement de l’activité économique. Mais ce ralentissement ne doit pas se traduire par des licenciements, ou encore la mise en difficulté des entreprises et entrepreneurs», a estimé le ministre de l’Économie. «Pour le gouvernement, il est donc question de trouver des voies et moyens pour accompagner les opérateurs économiques pendant cette période difficile», a indiqué Jean-Marie Ogandaga, relayé par Gabon 1ère.

En vue de «prévenir toute épidémie dans notre pays et protéger nos populations», le gouvernement a pris une batterie mesures impactant directement les opérateurs économiques. Parmi ces mesures, la fermeture au public des bars et boîtes de nuit. Le gouvernement envisage ainsi un accompagnement pour maintenir le tissu économique à flot.

«Pour les tenanciers de bars ou propriétaires de restaurants, notamment, il est question de mettre en place un numéro vert (2550) qu’ils pourront appeler. Ils auront des interlocuteurs, ici au ministère de l’Économie, pour les accompagner. Chaque opérateur économique pourra se présenter à nous avec les documents qui fondent son entreprise. Cela permettra de voir à quel niveau son activité est impactée pour déclencher le mécanisme d’accompagnement, réparti par catégorie», a expliqué le ministre de l’Économie.

Des mesures d’accompagnement qui devraient s’étendre au-delà des bars et boîtes de nuit. Avec le premier décès du coronavirus au Gabon, le gouvernement a annoncé, le 20 mars, la fermeture des bars dancing, snacks bars, locaux de vente de boissons locales, motels (chambres de passe), prêts-à-porter, cafétérias, bijouteries et ateliers de couture, notamment.



[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

https://www.magenet.com/?ref=referral&ref_type=direct&ref_id=fdbtowo3tj30wqfh&ref_item=3