Covid-19 : Faustin Boukoubi préconise le confinement | Gabonreview.com

[ad_1]

Au regard de la propagation du Covid-19 à travers le monde et de l’apparition de trois cas au Gabon, le président de l’Assemblée nationale, Faustin Boukoubi, a invité, le 18 mars, le gouvernement et la population à faire davantage pour éviter l’expansion de cette pandémie. Il a notamment demandé à réfléchir sur l’éventualité d’un confinement comme c’est déjà le cas dans certains pays développés.

Le président de l’Assemblée nationale suggère de réfléchir sur l’éventualité d’un confinement comme c’est déjà le cas dans certains pays développés. © Gabonreview

 

Le président de l’Assemblée nationale (Pan) s’est de nouveau exprimé, le 18 mars, sur l’épidémie de Covid-19 qui éventre désormais les systèmes de santé dans le monde. Si Faustin Boukoubi salue les mesures prises par le gouvernement sous la houlette du président Ali Bongo Ondimba, il invite le gouvernement à réfléchir «sérieusement sur le confinement imposé dans les pays développés».

Avec environ 9000 morts à travers le monde, le Covid-19 continue de causer des frayeurs dans les foyers. Raison pour laquelle le président de l’Assemblée nationale rappelle que les «derniers développements de l’actualité sanitaire ces derniers jours montrent que loin de s’améliorer, la situation épidémiologique s’aggrave à travers le monde en général et au Gabon en particulier». Il souligne également que «les mesures multidimensionnelles mises en œuvre dans des pays disposant d’infrastructures hospitalières développées, de ressources humaines qualifiées, d’une logistique et des services d’informations nettement plus évolués que les nôtres suffisent à nous convaincre de l’extrême urgence de nous mobiliser à l’échelle nationale».

Dans ce sens, il a annoncé que le programme des travaux de l’Assemblée nationale est modifié de manière à suspendre toutes les activités à l’exception de celles présentant un caractère d’urgence. Par ailleurs,  l’Assemblée nationale a reporté la séance de questions-réponses au gouvernement, initialement prévue pour le mercredi 18 mars 2020 et qui devrait être notamment axée sur les inondations et les problèmes de transports dans le pays. De même, les missions à l’étranger pour le compte de cette institution ont été annulées. «Nous devons appliquer et faire appliquer strictement les mesures annoncées par le gouvernement, ainsi que les dispositions raisonnables dictées par les experts en la matière», a déclaré Faustin Boukoubi, avant d’ajouter qu’«à cet égard, nous relevons que les mesures de confinement imposées dans les pays développés ne sont pas un luxe ». «Nous devons y réfléchir sérieusement», a-t-il préconisé.

Sans pour autant vouloir aggraver la psychose, il a demandé l’implication de toutes les institutions, de la classe politique, de la société civile, des services publics et privés ainsi que toute la communauté nationale les partenaires au Gabon dans cette lutte.



[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

https://www.magenet.com/?ref=referral&ref_type=direct&ref_id=fdbtowo3tj30wqfh&ref_item=3