déjà plus de 1 100 cas diagnostiqués en Afrique selon l’OMS

[ad_1]

L’Afrique compte désormais plus de 1 100 cas, ont déclaré les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies, dans une nouvelle mise à jour samedi après-midi.

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

L’Europe totalisait samedi à 19h00 GMT 143.840 cas (7.319 décès), l’Asie 95.618 cas (3.461 décès), le Moyen-Orient 23.384 cas (1.581 décès), les Etats-Unis et le Canada 22.913 cas (287 décès), l’Amérique latine et les Caraïbes 3.411 cas (35 décès), l’Afrique 1.134 cas (35 décès) et l’Océanie 1.121 cas (7 décès). Les pays les plus touchés après l’Italie et la Chine sont l’Iran avec 1.556 morts pour 20.610 cas, l’Espagne avec 1.326 morts (24.926 cas), la France avec 562 morts (14.459 cas), et les États-Unis avec 278 morts (22.177 cas).

Déjà plus de 12 000 morts dans le monde

Le nouveau coronavirus a fait au moins 12.725 morts dans le monde depuis son apparition en décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles samedi à 19h00 GMT.

Plus de 291.420 cas d’infection ont été détectés dans 165 pays et territoires depuis le début de l’épidémie. Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant désormais plus que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière.

Le Burkina Faso, le plus touché en Afrique de l’ouest

Le Burkina Faso compte désormais le plus de décès dus au virus, de tous les pays d’Afrique subsaharienne. La nation ouest-africaine a l’une des plus grandes charges de travail sur le continent avec 64 cas.  Plusieurs ministres du gouvernement du Burkina Faso se sont révélés positifs, dont le ministre des Affaires étrangères. Vendredi, le président Roch Marc Christian Kaboré a annoncé la fermeture des deux aéroports internationaux du pays pendant deux semaines, à l’exception de l’armée et du fret.

Le contrôle aux frontières est également insuffisant. Aucun des 44 points d’entrée à haut débit du Burkina Faso ne possède l’équipement de protection individuelle nécessaire, et seulement 23% ont des dispositifs de dépistage du coronavirus.

[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

https://www.magenet.com/?ref=referral&ref_type=direct&ref_id=fdbtowo3tj30wqfh&ref_item=3