Coronavirus : Un signe de Dieu, selon le BDC | Gabonreview.com

[ad_1]

À travers une déclaration le 15 mars, le Secrétaire exécutif du Bloc démocratique chrétien (BDC) a estimé que la pandémie de Coronavirus est un signe de Dieu pour attirer l’attention du Gabon.

Guy-Christian Mavioga lors de sa déclaration. © D.R.

 

«Depuis quelques années, Dieu ne cesse d’attirer notre attention par des signes particuliers pour notre pays», a déclaré le Secrétaire exécutif du Bloc démocratique chrétien (BDC), parti de la majorité républicaine et sociale pour l’émergence. Pour Guy-Christian Mavioga et son parti, à travers cette pandémie qui continue sa propagation à travers le monde, «Dieu voudrait attirer notre attention pour démontrer que, quelles que soient nos postures, nos richesses, quel que soit ce que nous sommes, il reste le maître des temps et des circonstances, il est au-dessus de tout».

Rappelant que la pandémie terrasse le monde et surprend même les grandes puissances, Guy-Christian Mavioga loue les mesures prises par le gouvernement pour, dit-il, «sauver notre pays», qui compte à peine 2 millions d’habitants.  Deux millions d’habitants, a-t-il laissé entendre, invitant les Gabonais à respecter les consignes gouvernementales, c’est peu. «Il est donc utile que chaque Gabonais, quel que soit son positionnement, son rang social, son bord politique, sa religion, prenne conscience que nous sommes seulement 2 millions d’habitants. Si nous ne prenons pas conscience que cette pandémie peut nous terrasser très vite, notre pays le Gabon peut disparaître», a-t-il alerté.

«Pour éviter que notre territoire, que notre peuple puisse disparaître, il est nécessaire de respecter de fond en comble les mesures prises par le gouvernement gabonais», a insisté  Guy-Christian Mavioga qui estime qu’au-delà des mesures prises, le gouvernement devrait aller plus loin en accordant un intérêt particulier aux travailleurs et en évitant de grands rassemblements «pour tenter de chasser au loin ce mal qui nous accable».

«Aujourd’hui, il est encore important de comprendre qu’au-delà de tout ce que nous pouvons être, nous ne sommes rien. Rien sans Dieu. Et Dieu attire encore là notre attention», a déclaré Guy-Christian Mavioga. Pour lui, cet épisode qui continue d’inquiéter plus d’un, est une interpellation céleste pour que le système sanitaire gabonais «prenne des proportions importantes afin qu’à l’avenir, nous puissions d’abord penser au Gabon, au lieu de penser à l’extérieur».

«Que vous soyez riches, en attrapant le Coronavirus aujourd’hui, vous n’êtes plus accepté dans les grandes puissances», a-t-il souligné invitant chacun  à respecter et à soutenir toutes mesures du gouvernement pour que les vies soient sauvegardées. «Que Dieu nous délivre du filet de l’oiseleur, de la peste, du Coronavirus et de ses ravages et que Dieu bénisse le Gabon», a-t-il prié.



[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

https://www.magenet.com/?ref=referral&ref_type=direct&ref_id=fdbtowo3tj30wqfh&ref_item=3