[ad_1]

Le parti Force cauris pour le développement du Bénin (Fcdb) du professeur Soumanou Toléba ne veut pas se mettre dans une bataille juridico-politique après que son dossier de candidature a été rejeté par la Commission électorale nationale autonome. Il s’en remet donc au « Tout et Très Miséricordieux ».

Soumanou Toléba et son parti prennent acte de la décision de la Cena. Dans un message adressé aux militants et sympathisants, le président de cette formation politique les a invités au calme et à la sérénité. Pour lui, « Nous devons donc être très fiers de ce travail et remercier Dieu, le Tout-Puissant, qui nous a donné la santé et la force de l’accomplir. » 

Il soutient, en bon musulman, que seul Dieu connaît ce qui est bon pour le parti aujourd’hui et demain. Et que c’est le même Dieu qui n’a pas voulu que le parti participe aux élections communales et municipales. C’est pourquoi, il invite les militants et sympathisants à faire confiance au Créateur des cieux et de la terre.

Toutefois, il déplore le coup de massue tombé sur leur tête en dépit des efforts déployés par les uns et les autres. « Vu l’immensité du travail que chacun de nous a fait pour que les dossiers de candidatures de notre parti soient reconnus complets par la CÉNA, qui nous a délivré le récépissé provisoire, personne ne peut imaginer ni comprendre cette décision finale de sa part. » 

Voilà donc qui est clair. Sur les trois partis recalés (Parti engagé pour la relève, Force cauris pour le développement du Bénin, Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin) pour insuffisance de pièces au dossier, seul le dernier a saisi la cour suprême pour se faire rétablir dans ses droits. D’ici le cinq avril, il sera situé, étant donné que le recours a été déposé hier, 1er avril, et le juge ne dispose que de cinq jour pour statuer, au regard des dispositions de l’article 43 du code électoral.

 

[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *