Mbour : la norme de 20 élèves, “difficulté majeure” à Demba-Diop

[ad_1]

Mbour, 25 juin (APS) – Le lycée Demba-Diop de Mbour est dans l’impossibilité de respecter la norme de 20 élèves par classe, un des éléments constitutifs du protocole sanitaire de la rentrée pour les classes d’examen, selon son proviseur, Yankhoba Niassy.

 

La seule “difficulté majeure” rencontrée, c’est le respect du protocole de 20 élèves par salle de classe, a-t-il confié à l’APS. 

 

“Nous avons des salles de 25 voire 29 élèves par classe. L’autre contrainte, c’est qu’on n’a pas pu augmenter le nombre de professeurs de philosophie. Nous en avons cinq’’, a-t-il poursuivi. 

 

Mais le “gros problème”, c’est la distanciation physique, a insisté Yankhoba Niassy. “Je viens de leur parler [aux élèves], pour leur dire qu’ils étaient des élèves responsables, des élèves de terminale et qu’il y va de leur intérêt de respecter les gestes barrières afin de se prémunir de toute contamination à la COVID-19”, a-t-il déclaré. 

 

Au lycée Demba Diop comme partout ailleurs dans l’académie de Mbour, les autorités éducatives et scolaires insistent pour que soient observées des règles, comme le lavage des mains, le port du masque, la distanciation physique, le nettoyage régulier des classes, entre autres. 

 

“Mais, là aussi, un autre problème survient, parce que nous avons un personnel que nous payons par prestation. Ils venaient le mercredi et le samedi, mais maintenant qu’on nous demande de procéder au nettoyage tous les jours, c’est une difficulté’’, a relevé M. Niassy.

 

Ces problèmes mis à part, il assure que “de manière globale’’, la reprise des cours “se passe bien’’. Selon lui, le lycée Demba-Diop a “pu obtenir les mesures d’accompagnement’’ attendus de l’inspection académique de Thiès.

 

Il souligne que “tout” a été mis sur pied pour que les mesures barrières soient respectées au niveau de l’établissement. 

 

Dans la commune de Mbour de façon générale, la reprise des enseignements-apprentissages s’est bien passée dans plusieurs établissements scolaires.

 

Dans la plupart des écoles, publiques comme privées, les élèves ont fièrement retrouvé le chemin de l’école. 

 

Des dispositions sanitaires très strictes ont été prises pour un respect des gestes barrières par aussi bien les élèves que le par personnel enseignant. 

Les enseignements préscolaires, scolaires et universitaires étaient suspendus depuis le 16 mars en raison de la pandémie de coronavirus, qui continue de se propager au Sénégal, où elle a fait 94 morts, selon le ministère de la Sénégal.



[ad_2]
Source link

عن admin

شاهد أيضاً

Budget de l’Etat : Abdoulaye Daouda Diallo veut atteindre un taux d’exécution de 99,93%

[ad_1] Saly-Portudal, 25 oct (APS) – Le niveau d’exécution du budget national est de 93%, …

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

تحتاج مساعدة ؟ تكلم مع مدير النشر