Kaffrine, 25 juin (APS) – Des acteurs de l’éducation de la région de Kaffrine (centre) ont relevé ‘’quelques manquements’’ concernant notamment la distanciation sociale dans certaines classes, lors de la reprise des cours dont ils saluent cependant l’effectivité dans plusieurs écoles du territoire régional.

 

Le secrétaire général de la section régionale du Syndicat autonome des enseignants du moyen-secondaire du Sénégal, Wandifa Mané, a relevé quelques motifs de satisfaction, en soulignant que ‘’des efforts ont été faits’’.

 

Les autorités ont pris des mesures pour faciliter la reprise des cours dans les établissements visités, a ajouté M. Mané au terme d’une tournée dans les écoles, sous la conduite du gouverneur de Kaffrine, William Manel.

 

Il relève toutefois que ‘’des manquements’’ ont été ‘’notés’’ tout comme ‘’des dysfonctionnements qui ne manqueront pas d’être corrigés’’.

 

Les problèmes se posent notamment ‘’en termes de respect de la distanciation sociale et du nombre de table-bancs qui doivent exister dans les salles de classe’’, a-t-il précisé.

 

Malgré ces manquements, Wandifa Mané estime que ‘’la reprise a été effective à Kaffrine dans la mesure où les cours ont démarré’’. ‘’Les élèves et les enseignants sont en classe. Et nous attendons de voir, dans les prochains jours, ce que cela va donner’’, a ajouté M. Mané, qui est également coordonnateur régional du G7, une fédération de syndicats d’enseignants, à Kaffrine.

 

‘’Dans différentes écoles de Kaffrine, un dispositif est mis en place bien qu’il y ait quelques manquements liés à la distanciation physique‘’, a signalé, pour sa part, la coordonnatrice régionale de la COSYDEP, la Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique, Aïssatou Sanou Gaye Mbodj.

 

‘’Nous pouvons dire que la reprise est belle et bien effective à Kaffrine, à part quelques manquements notés, concernant la distanciation sociale, par exemple. Il n’y a pas 1 mètre 50 entre les tables-bancs’’, a-t-elle déploré.

 

Mme Mbodj invite les autorités à placer devant chaque salle de classe un lave-mains.

 

A Malem Hodar, le président des parents d’élèves, Massila Samb, s’est voulu rassurant. ‘’Les élèves et les enseignants ont été présents au premier jour de la reprise des cours’’, a-t-il souligné.

 

M. Samb assure que ‘’toutes les mesures barrières ont été respectées’’ dans cette localité. ‘’Nous n’avons plus de crainte. Nous pensons que les enfants pourront terminer l’année scolaire’’, s’est-il réjoui, appelant les parents d’élèves à accompagner les enfants à l’école.

 

Les enseignements préscolaires, scolaires et universitaires étaient suspendus depuis le 16 mars en raison de la pandémie de Covid-19 qui continue à se propager au Sénégal, faisant 95 morts et plus de 6.000 personnes contaminées.

Source link

Laisser un commentaire