Dakar, 26 juin (APS) – Le secrétaire général du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES), Professeur Bertrand Mbatch, a salué vendredi la vision et la générosité du cœur du président sénégalais Macky Sall, à travers son prix pour la recherche.

 

S’exprimant lors d’une allocution par visioconférence à l’occasion de la cérémonie de remise virtuelle par le CAMES du prix Macky Sall , il a tenu à “témoigner’’ sa “très haute gratitude’’ au chef de l’Etat sénégalais.

 

Selon lui, sa “vision et [sa] générosité du cœur ont permis au CAMES de mettre en mouvement ses promus, issus de divers pays membres, pour apporter leur contribution, à la lutte mondiale contre la pandémie du COVID 19”.

 

L’édition 2020 du prix Macky Sall a été décernée à une équipe de chercheurs sénégalais conduite par le professeur Fatou Binetou Sarr, enseignante-chercheure à l’Université de Thiès.

 

Cette équipe est récompensée pour son projet fédérateur intitulé “African Life Story Of COVID-19 (ALSO-COVID19) dans le cadre du “Programme thématique de recherche-santé” (PTR-Santé). 

 

Le prix, doté cette année d’un montant total de 60 millions de francs CFA, a été conçu comme un fonds d’amorce, pour fédérer les projets des programmes thématiques de recherche du CAMES (PTRC) liés à la pandémie du Covid-19. 

 

Il cherche à pousser les enseignants-chercheurs et chercheurs de l’Espace CAMES, à travailler en réseaux multi-pays et à s’apprêter à répondre aux appels à projets complétifs à l’international.

 

Pour le Professeur Bertrand Mbatch, la respectabilité de l’Afrique et sa dignité “s’imposeront davantage grâce à notre capacité à compter stratégiquement, à côté et non derrière les autres, à travers nos contributions au savoir’’.

Il estime qu’il faut “donner’’ à ces savoirs “de la visibilité, non seulement dans des organes de diffusion d’indexation du Nord, mais aussi dans de cadres d’indexation existants ou à créer, au Sud”. 

 

Il a rappelé que malgré les problèmes de financement des Etats, le CAMES s’est engagé à travers les objectifs spécifiques de son nouveau plan stratégique 2020-2022, à valoriser ses services et ses promus.

 

Selon lui, l’organisation ’’s’est aussi engagée à se doter d’un cadre régional de certifications et de qualifications professionnelles’’.

L’objectif visé consiste à “mieux adresser la question du chômage des diplômés, à trouver un pays pour organiser en 2021, le premier sommet triennal des chefs d’Etat, conformément à leur décision prise en marge de la célébration du cinquantenaire du CAMES, à Ouagadougou (Burkina Faso) en 2018’’. 

 

“On se souviendra dans la mémoire collective, que le président Macky Sall faisait partie de ces cinq chefs d’Etats à l’origine de cette initiative pertinente et féconde”, a souligné le secrétaire général du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur.

 

Il pense que ce futur premier sommet historique devrait être l’occasion pour l’organisation de bénéficier d’un second souffle, celui de la maturité qui lui permettrait d’ajuster les compétences des ressources humaines mises à la disposition des pays membres, aux différents projets de société, portés par les chefs d’Etat.

Le CAMES, créé en 1968, est une institution régionale et intergouvernementale de coordination et d’harmonisation des politiques d’enseignement supérieur et de recherche de ses 19 Etats membres.

Source link

Laisser un commentaire