En Meurthe-et-Moselle (54), une augmentation brutale des cas de Covid-19 a été constatée. En cause : des tests de dépistage défaillants.

Depuis quelques jours, les autorités sanitaires surveillaient étroitement le département de la Meurthe-et-Moselle (54). La raison ? Une augmentation importante du nombre de cas de Covid-19 : en l’espace de 24 heures, le taux d’incidence était passé de 14,5 cas pour 100 000 habitants à 29 pour 100 000 habitants. Soit une hausse de + 100 % !

Sur le même sujet

test

Que l’on se rassure : il ne s’agit pas d’une reprise locale de l’épidémie de Covid-19. En réalité, cette hausse (spectaculaire) a été provoquée par… des tests du coronavirus de mauvaise qualité.

Après vérification, il s’agissait en fait de faux positifs, a confirmé le Pr. Christian Rabaud, infectiologue et président de la commission médicale d’établissement du CHRU de Nancy. C’est un phénomène qui a touché la toute fin de semaine dernière, vendredi 19 […] On s’est pas trompé de réactif mais il peut y avoir de temps en temps dans un lot un réactif de mauvaise qualité. Ce réactif, qu’on a re-testé était défaillant. On l’a signalé à la réactovigilance pour prévenir d’autres établissements qui utiliseraient le même réactif” a-t-il ajouté au micro de France Bleu.

En Meurthe-et-Moselle, “il n’y a pas de reprise de l’épidémie”

Ainsi, environ 150 tests de dépistage du coronavirus se sont révélés positifs dans le département, en raison de réactifs défaillants… ce qui signifie que les personnes testées n’étaient, en réalité, pas malades.

Nous avons renvoyé à toutes les personnes qui avaient eu un résultat faussement positif un message correctif avec la possibilité pour elle de se retourner soit vers le Samu qui est au courant, soit vers le médecin infectiologue de garde du CHU pour les rassurer complètement s’il en était besoin” a expliqué le Pr. Christian Rabaud.

Le spécialiste se veut rassurant : “on est désolés mais dans le système il y a un élément qui a dysfonctionné. (…) On peut être pris dans la précipitation. Mais il faut relativiser. Certes, le chiffre peut impressionner mais je rassure, il n’y a pas de reprise de l’épidémie“. Ouf !

À lire aussi :

Coronavirus : quel est le profil des victimes ?

Coronavirus et groupe sanguin : ce que l’on sait

Où se faire dépister du coronavirus ?

Vaccin contre le Covid-19 : 8 questions / réponses pour comprendre

Traitement du coronavirus : où en est-on ?

Inscrivez-vous à la Newsletter Top Santé et recevez gratuitement votre livret de recettes légères et gourmandes

Source link

Laisser un commentaire