Plus d’une centaine de personnes ont été condamnées à la prison à perpétuité par un tribunal en Turquie, pour tentative de coup d’Etat.

121 des 245 suspects, arrêtés dans l’affaire relative à des activités putschistes au sein du commandement général de la gendarmerie, lors d’une tentative de coup d’État ratée, le 15 juillet 2016, ont été condamnés à la réclusion à perpétuité, a rapporté, vendredi, l’agence Anadolu. Le procès avait repris le 14 juin, après une interruption de plusieurs mois au cours de la pandémie de coronavirus. Quatre-vingt-six accusés ont été condamnés à la prison à vie, sans libération conditionnelle, appelée «peine à perpétuité aggravée» en droit turc, pour avoir tenté de détruire l’ordre constitutionnel, tandis que 35 autres ont été condamnés à la prison à vie.

A lire aussi:   Le Pape François envoie une lettre manuscrite à Alessandro Zanardi, toujours dans un état grave

Parmi les 86 accusés, se trouvait l’ancien colonel, Erkan Öktem, qui a été condamné à neuf autres peines de prison à vie, sans libération conditionnelle, pour le meurtre au premier degré de neuf personnes, et à 20 autres années de prison pour la tentative de meurtre de Turgut Aslan, le directeur du département des forces de police turques, à l’époque, a indiqué AA. Quatorze autres accusés ont été condamnés à neuf chefs d’emprisonnement à perpétuité, sans possibilité de libération conditionnelle, chacun, pour le meurtre au premier degré de huit personnes et pour tentative de renversement de l’ordre constitutionnel.

Sept accusés ont été condamnés à 15 ans de prison et 11 à 12 ans et six mois de prison pour avoir aidé et encouragé la tentative de coup d’État. Trente-trois accusés, condamnés à perpétuité, sans possibilité de libération conditionnelle, ont également été condamnés à 30 ans de prison distincts, pour enlèvement et privation de liberté. Six autres ont été condamnés à 25 ans de plus pour les mêmes chefs d’accusation.

A lire aussi:   Arabie Saoudite : le grand pèlerinage de la Mecque (Hadj 2020) fermé aux étrangers

Des peines moins lourdes et des acquittements

Mevlüt Yılmaz, un civil, qui ne faisait pas partie des forces armées turques, a été reconnu coupable d’appartenance à une organisation terroriste armée, suite à des accusations d’avoir dirigé la branche de gendarmerie des putschistes et condamné à 12 ans de prison. Vingt autres accusés ont été reconnus coupables d’appartenance à une organisation terroriste armée et condamnés à une peine de sept à douze ans de prison. Deux accusés ont été reconnus coupables d’appartenance à une organisation terroriste et condamnés à six ans et trois mois de prison.

Le tribunal a séparé les cas de 10 accusés qui ne s’étaient pas présentés au tribunal et a rejeté les accusations portées contre deux accusés, décédés, avant la fin du procès. Quarante-six accusés ont été acquittés. Deux cent quarante-huit personnes sont mortes, la nuit de la tentative de coup d’État et 2 196 autres personnes ont été blessées. Dans le cadre de la répression gouvernementale, qui a suivi cette tentative, plus de 100 000 fonctionnaires ont été licenciés et des milliers de personnes arrêtées en raison de liens présumés avec Gülen.

Source link

Laisser un commentaire