Malgré la récente guerre qui a déchiré le monde quatre ans durant, le sport connaît un essor rapide au début des années 1920, sacrant de nombreuses icônes.

Les Jeux de Stockholm organisés huit ans auparavant paraissent un lointain souvenir lorsque Anvers accueille, au cœur de l’été, les Jeux Olympiques de 1920. Les stigmates de la première guerre mondiale sont néanmoins encore visibles puisque l’Allemagne, l’Autriche ou la Hongrie ne sont pas conviées tandis que la Russie boycotte l’événement.

Cette septième olympiade auxquels 29 pays participèrent consacre plusieurs athlètes passés à la postérité tels que Paavo Nurmi, Suzanne Lenglen ou Duke Kahanamokou, tous entrés au Hall of Fame de leur discipline.

1920 marque également le retour du Tournoi des V Nations ou de Roland-Garros, dans la foulée du Tour de France ou de Wimbledon, qui ont repris dès 1919.

En football, alors que les championnats régionaux instaurés avant la guerre ont disparu, la Coupe de France, lancée dès 1918, tient lieu de championnat de France. Les Bleus, après avoir dû se contenter d’un seul et unique match, en 1919 reprennent leurs habitudes et connaissent des résultats contrastés. A l’étranger, certains joueurs se bâtissent une solide réputation.

Lire aussi:
Tous les diaporamas
Ces sportifs qui ont fait du cinéma

 

Source link

Laisser un commentaire