Au Gabon, un allègement des mesures de restriction imposées dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19 a été annoncé ce 30 juin par le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale. Aux allures de déconfinement progressif, l’allègement intègre le retour aux horaires habituels de travail, la reprise des cours le 20 juillet pour les classes de Terminale uniquement avec à la clé, le du Bac en août, l’allègement du couvre-feu de 20h à 5h et l’ouverture selon un protocole sanitaire, des restaurants et hôtels.

le Gabon et le Grand Libreville amorcent leur déconfinement progressif. © Flickr

 

Le Gabon aborde ce 30 juin, son dernier jour totalement cloîtré. Le Premier ministre Julien Nkoghe Beka a annoncé, l’allègement de certaines mesures de restrictions aux allures d’un déconfinement très progressif. Si la hantise d’une remontée de l’épidémie de coronavirus est évoquée, le chef du gouvernement motive l’allègement des mesures de restriction par la baisse des contaminations dans le pays, mais aussi la nécessité de relancer l’économie. «Le gouvernement est conscient que les mesures prises pour refluer la pandémie et qui durent depuis plus de 4 mois, ont des conséquences désastreuses sur tous les secteurs de notre économie», a-t-il déclaré. Selon lui, le gouvernement  a déjà intégré les différentes mesures de plan de soutien économique et social annoncées par Ali Bongo le 3 avril 2020 et dans la loi des finances rectificatives 2020, mais leur efficacité resterait limitée pour la relance des activités, la préservation des emplois et le pouvoir d’achat des ménages.

À en croire Julien Nkoghe Bekale, l’espace budgétaire de plus en plus limité ne permet pas de maintenir dans la durée, les mesures d’accompagnement prises par le gouvernement. «C’est pourquoi le gouvernement cherche à concilier l’urgence sanitaire avec l’impératif économique et la paix sociale», a-t-il déclaré annonçant une première phase d’allègement des mesures restrictives. Au nombre de ces mesures, l’allègement du couvre-feu qui passe de 18h-6h du matin à 20h-5h du matin sur l’ensemble du territoire ; le retour aux horaires de travail habituels dans le secteur aussi bien public que privé (7h30-15h30) ; la réouverture des frontières aériennes et le maintien de fermeture des frontières terrestres et maritimes (internationales) ; la réouverture des hôtels et des terrasses des restaurants.

Couvre-feu 20h à 5h, vacance pour tous sauf les terminales

«Toutes ces mesures d’allègements entreront en vigueur ce mercredi 1er juillet 2020 à partir de 5h du matin», a annoncé Julien Nkoghe Bekale qui a également souligné que le gouvernement s’emploie à organiser la reprise des cours dans le domaine de l’Éducation et l’Enseignement supérieur. Dans l’Éducation, la reprise des cours ne concernera que les classes de Terminale dont les élèves passeront le Bac au mois d’août 2020. Ladite reprise pour les classes de Terminale est prévue pour le lundi 20 juillet 2020 et s’achèvera le 14 août. Les élèves concernés par les autres examens (Cep, BEPC) ainsi que ceux des classes intermédiaires, a-t-il fait savoir, sont mis automatiquement en vacance. Dans l’Enseignement supérieur, le calendrier révisé par le gouvernement prévoit une reprise des activités académiques pour le lundi 13 juillet 2020.

Ces reprises sont envisagées dans le respect des mesures et gestes barrières avec à la clé, des plans d’adaptation de continuité des activités et protocoles sanitaires stricts pour assurer le bon fonctionnement des services en tenant compte de l’existence du virus. La pandémie demeurant, le gouvernement encourage le télétravail, la télémédecine ainsi que le commerce en ligne. À travers ces mesures d’allègement progressif, le gouvernement voit un principe de précaution qui pourrait cependant être revu.

«Cette première phase d’allègement ne signifie pas la fin de l’épidémie ni un blanc-seing donné aux populations», a-t-il à juste titre exprimé indiquant que les mesures sont susceptibles d’être révisées en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique.  Si la situation est favorable, a-t-il laissé entendre, le gouvernement ira vers plus d’ouverture. Par contre, a-t-il dit, le gouvernement rétablira toutes les restrictions énoncées dans une localité ou sur l’ensemble du territoire national si un relâchement constaté conduisait à une nouvelle flambée de l’épidémie. Le déconfinement progressif envisagé devrait donc donner des signes de relance économique et laisse planer l’espoir d’un modeste rebond.

Source link

Laisser un commentaire