Denis Bouanga n’a pas remporté le Prix Marc-Vivien Foé, récompensant le meilleur joueur africain de Ligue 1 (championnat français de D1). Comme en 2019, le Gabonais de Saint-Etienne (D1 française) a terminé à la  8e place.

Denis Bouanga a terminé 8e du Prix Marc-Vivien Foé 2020. © envertetcontretous.fr

 

Récompensant le meilleur africain de l’année évoluant en Ligue 1 (championnat français de D1), le Prix Marc-Vivien Foé 2020 n’a pas été attribué à Denis Bouanga. Avec 27 points, le Gabonais de Saint-Etienne (D1 française) termine à la 8e place sur les 11 nominés en 2020, comme en 2019.

Cette saison, l’attaquant a inscrit 10 buts et délivré trois passes décisives en 26 matchs de Ligue 1. Toutes compétitions confondues, le joueur de 25 ans a pris part à 35 matchs et marqué 12 buts pour cinq passes décisives. Des statistiques qui n’ont pas pesé lourd au moment du vote de 100 journalistes spécialisés, sélectionnés pour désigner le vainqueur du Prix Marc-Vivien Foé.

Ces derniers ont plutôt élu Victor Osimhen, jeune Nigérian évoluant à Lilles (D1 française), auteur de 13 buts et quatre passes décisives en championnat. À 21 ans, il décroche sa toute première distinction individuelle (284 pts), assez largement l’Algérien de l’AS Monaco (D1 française), Islam Slimani (95 pts), et le Marocain du Stade de Reims (D1 française) Yunis Albelhamid (89 pts).

Rendez-vous est donc pris la saison prochaine pour Denis Bouanga. S’il reste en Ligue 1, le joueur devra réaliser une saison meilleure que la précédente, ou plutôt faire mieux que la concurrence, pour espérer décrocher ce prix.

Source link

Laisser un commentaire