[ad_1]

Karabane (Ziguinchor), 29 août (APS) – L’enveloppe de 77 milliards FCFA injectée par l’Etat du Sénégal dans les secteurs du tourisme et des transports aériens a développé chez les acteurs « une bonne résilience » contre la pandémie de la COVID-19, assure le ministre du Tourisme et des Transports aériens, Alioune Sarr.


« Nous avons donné 77 milliards dans ces deux secteurs. Ce qui fait qu’il y a une résilience chez les acteurs de la chaine de valeur touristique. Nous avons donné 47 milliards FCFA à Air Sénégal, 10 milliards au secteur du transport aérien et 15 milliards au secteur touristique », a-t-il déclaré.

 

Alioune Sarr a entrepris une tournée dans les sites touristiques de la Casamance, dans le cadre de la promotion du tourisme domestique. 

 

Le ministre, accompagné des responsables de l’Agence sénégalaise de promotion touristique, de la SAPCO (société d’aménagement et de promotion des zones touristiques), des autorités administratives et locales ainsi que d’autres acteurs du secteur.

 

Le ministre du Tourisme et des Transports aériens a notamment visité l’île de Karabane, celle des oiseaux et l’île d’Efrane, qui font partie des destinations touristiques les plus attractives de la Casamance. 

 

Plusieurs réceptifs hôteliers ont été également visité dans la zone de Cap-Skrring, mais aussi à Ziguinchor où le ministre du Tourisme a échangé avec les artisans, les guides touristiques et d’autres acteurs de la chaine de valeur touristique.

 

« Nous sommes confiants. Il y a une dynamique de relance du secteur. Le gouvernement a beaucoup injecté dans le secteur pour permettre aux acteurs d’être résilients face à la maladie de Covid-19. C’est pourquoi les hôtels sont restés debout même si les touristes ne sont pas nombreux », a fait valoir M. Sarr.

 

« Il y avait un défi de maintenir le tissu de production intact et le maintien des emplois. Aujourd’hui, malgré la crise, les hôtels et les aéroports ont maintenu leur outil de travail et sauvegardé leurs emplois », a indiqué Alioune Sarr, faisant état d’une « montée progressive » du secteur.

 

Mais selon le ministre « la relance définitive est attendue entre 2022 et 2023’’, période devant marquer le début d’une « véritable relance » du secteur touristique et celui des transports aériens, « à l’image de ce que nous avions connu avant le Covid-19 ». 

 

« Cela va être progressif. Le défi est de gagner le combat contre la pandémie, mais il faut aussi gagner le combat de l’économie », a dit Alioune Sarr.

 



[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *