Santé & Beauté

Nutri-score : les aliments “mal” classés responsables d’une mortalité accrue


Selon une récente étude française, la consommation régulière d’aliments qui présentent un Nutri-score élevé serait responsable d’une mortalité plus importante.

Le Nutri-score, on commence à bien le connaître. Officiellement adopté en France en 2017, ce logo composé de 5 couleurs fournit des indications quant aux qualités nutritionnelles des aliments : ainsi, un produit estampillé “A” (vert foncé) sera meilleur pour la santé qu’un produit marqué “E” (orange foncé), le moins bon score de l’échelle. Si, à l’heure actuelle, la présence du Nutri-score sur l’emballage reste facultative, 350 entreprises se sont engagées à l’afficher sur leurs produits, notamment ceux vendus en supermarché.

Sur le même sujet

7 moyens de repérer les aliments "transformés" et de les éviter

Une récente étude conduite par des chercheurs de l’Inserm, de l’Inrae, du Cnam et de l’Université Sorbonne Paris Nord, en collaboration avec des chercheurs du Centre International de Recherche sur le Cancer (OMS/CIRC) viennent de montrer que les aliments les plus mal classés au Nutri-score étaient associés à une mortalité accrue.

Nutri-score élevé : attention, danger !

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont étudié des données médicales concernant 501 594 personnes en Europe, suivies entre 1992 et 2015. Verdict : les participants qui consommaient en moyenne plus d’aliments avec Nutri-score élevé “reflétant une qualité nutritionnelle moindre” présentaient une mortalité accrue – et notamment plus de cancers et de maladies des appareils circulatoires, respiratoires et digestifs.

Des résultats peu surprenants : en effet, les aliments les moins bien notés par le Nutri-score sont aussi ceux qui contiennent le plus de calories, graisses saturées, sucre et de sel, ce qui favorise l’apparition de maladies chroniques (obésité, diabète, cancer, hypertension artérielle…) dangereuses à long terme. Et si on jetait un œil au Nutri-score la prochaine fois qu’on va au supermarché ?

Ces travaux ont été publiés ce jeudi 17 septembre 2020 dans le British Medical Journal (BMJ).

À lire aussi :

Malbouffe en France : un rapport pour l’avenir

Trop de sucre dans les céréales pour enfant !

Tendances nutri : le jeu des 7 tribus

Inscrivez-vous à la Newsletter Top Santé et recevez gratuitement votre livret de recettes légères et gourmandes



Source link

Related posts

Comment s’habiller avec des sandales compensées ?

admin

2 recettes de grand-mère contre les poux

admin

Entorse : comment faire un cataplasme d’argile ?

admin

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
https://www.magenet.com/?ref=referral&ref_type=direct&ref_id=fdbtowo3tj30wqfh&ref_item=3